AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


L'histoire de Bon Temps reste à écrire ...

Partagez | 
 

 La nuit, tous les chats sont gris • Athénaïs - Debbie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Debbie Pelt

♣ Avatar : Brit Morgan
♣ Emploi : Serveuse
♣ Humeur : Changeante
♣ Messages : 239
♣ Date d'arrivée : 02/09/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: La nuit, tous les chats sont gris • Athénaïs - Debbie Dim 30 Sep - 16:28

La nuit, tous les chats sont gris
codage par palypsyla sur apple-spring

Ce soir, il faisait frais. Je sentais monter en mois comme une envie. Une très forte envie. Je n'ai pas eu de mal à identifier cette envie, celle du V. Cela faisait quelques temps que je n'en avais pas pris et je me forçais à éloigner cette foutue envie qui me ronge de l'intérieur. Mais je sens que ce soir, je vais craquer. Pourtant, il ne faudrait pas. Tout se passait bien depuis que je suis à Bon Temps. J'ai retrouvé une meute, j'ai rencontré une sorcière, aucun vampire n'est encore venu me menacer... Mais il y a quand même quelque chose qui cloche. Cette dépendance. Celle que j'ai commencé à avoir lorsque Tyson est parti. Je sentais que j'en avais besoin pour me sentir plus forte, plus sûre de moi et continuer à marcher droit sans craindre de m'effondrer. J'ai trouvé dans cette drogue, cette motivation que j'avais perdu lorsqu'il est parti. Je sais bien que ce n'est pas sain comme comportement, mais est ce que j'avais un autre choix ? Un autre moyen de parvenir à ne pas sombrer dans la dépression ? Non, aucun. D'où le V et ses emmerdes.

Je devais donc aller m'en procurer. Je connais quelques personnes qui auraient pu m'en donner sans trop de difficultés, mais je ne sais pas vraiment pourquoi, j'ai été appelé par le "siège social" du V : La Nouvelle Orléans. Une fois en route, je me disais de faire demi tour, de ne pas y aller, mais en vain. Une fois dans ma voiture, j'allume une cigarette - autre drogue à laquelle je suis accro - et je prend mon temps pour la fumer. Histoire de bien faire durer le peu de plaisir que j'éprouve. Je roule, je roule, je roule,... Les routes se ressemblent, pas un chat en vue, bref, je sens que je me rapproche du point fatidique. Je décide de garer ma voiture et de continuer sous forme animale, car mon flair est meilleur. Je me transforme donc et pars à la recherche de la merveilleuse odeur du V.

Après quelques instants à marcher, je sens, au loin, l'odeur caractéristique du sang. Je galope jusque là bas avant de reprendre forme humaine et de me diriger vers un groupe de dealeurs qui échangent des fioles, à leurs clients. Je m'approche sur la défensive et mes mains commence à trembler. L'odeur est simplement trop bonne. Un mec m'interpelle :

- Hey toi là, jolie fille. Qu'est que tu viens foutre ici ?

Je relève la tête brusquement afin de découvrir mon interlocuteur. Je marque un arrêt et lui répond :

- Comme si tu ne savais pas ce qu'une jolie fille vient faire ici...

Je savais qu'il fallait pas trop que je joue avec ce genre de personne. Je reprend :

- Je cherche ce que tout le monde sait ce que tu vends. Je viens pour en acheter. Tu peux m'aider peut être ?

Le mec s'approche de moi, me regarde de haut en bas. Je ne sais pas vraiment ce qu'il cherche mais en tout cas, il se rince bien l'oeil.

- Et qu'est que je vends ? Qui me dit que t'es pas un flic hein ?

Il n'avait pas tord sur ce point là. Je m'approche et lui montre mes mains tremblantes :

- Et ça, c'est du faux peut être ? Donnes moi ce que je veux et je repars.

Je n'avais pas envie de m'éterniser plus que ça. Il me regarda à nouveau et me dit :

- Ce soir, ça va pas être possible ma jolie. Je ne sais pas qui tu es, ni d'où tu viens. En tout cas, pas de la Nouvelle Orléans. Tu sais, le commerce ici, c'est pas évident.

Sans prévenir, quelqu'un surgit et je fis un bond, m'écartant du groupe de personnes. J'essayais de me mettre à l'écart. Je prend soin, avant, de prendre une fiole de V que je cachais sur moi. Je voulais prendre ma forme animale mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Alors que les dealeurs criaient, j'essayais de définir ce qui nous avait attaqué. Un vampire. Evidemment, ça ne pouvait être que ça. Connaissant le principe du deal de V, je pense bien qu'elle devait être haut placé pour se permettre de débarquer comme ça. Je tentais de plus en plus de me cacher dans les ombres pour me transformer et surtout pour fuir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Athénaïs D'Isanto

♣ Avatar : Scarlett Johansson
♣ Emploi : Shérif de Nouvelle-Orléans
♣ Humeur : Joueuse
♣ Messages : 1563
♣ Date d'arrivée : 06/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris • Athénaïs - Debbie Lun 1 Oct - 19:31

Vingt deux heures pétantes. Adossée contre un immense arbre aux senteurs agréables, Athénaïs attendait. Cette nuit-là, elle avait décidé de faire la chasse aux dealers de jus de vampire qui sévissaient dans sa très chère ville. Maintenir l’ordre, redorer l’image des vampires, veiller sur la sécurité des autres, c’était devenu le rôle de la belle vampire depuis quelques années déjà. Shérif de la Nouvelle-Orléans, elle prenait ses fonctions très au sérieux et mettait un point d’honneur à ce que vampires et humains respectent les règles. C’est dans la forêt située non loin du centre-ville que les dealers avaient l’habitude de travailler. A l’écart de la foule, cet endroit était devenu un véritable repère à dépravés, et les plaintes que recevaient la shérif s’accumulaient de jours en jours, aussi bien qu’elle avait décidé de s’en charger elle-même. Le problème était toujours le même avec ce genre de trafic, il fallait user de grands moyens pour enfin dissuader les malfrats de continuer … Et quoi de mieux qu’un ultimatum pour marquer les esprits ? La vie ou la mort, c’est bien le choix que s’apprêtait à proposer Athénaïs à ces dealers de jus de vampire.

La belle n’eut pas à attendre longtemps avant la forêt se remplisse de l’odeur si particulière de sang froid de vampire. Les affaires avaient commencé et déjà des voix résonnaient dans le silence nocturne de la nature. Levant les yeux au ciel en signe de désespoir, la vampire était atterrée par le manque d’intelligence que pouvait encore faire preuve ce genre d’humain. N’étaient-ils pas en mesure de comprendre que s’en prendre aux vampires, de façon directe ou non, était un réel suicide ? Mai si Athénaïs avait décidé de se charger seule de cette « descente » , c’était bien car elle ne souhaitait ôter la vie à personne. Beaucoup trop de vampires ne prêtaient plus aucun intérêt à la vie humaine, pourtant, elle, ne méprisait plus aucun être vivant et était persuadée qu’il y avait toujours une échappatoire à la mort. Godric avait beaucoup d’influence sur elle. Âgée de presque 1000 ans, elle savait qu’elle possédait un charisme et une puissance qui lui permettaient d’obtenir pratiquement tout ce qu’elle voulait. Elle pouvait se montrer très convaincante lorsqu’elle le voulait, et s’apprêtait à le démontrer ce soir-même.

Habillée d’un jeans moulant noir et d’un petit pull col V, la belle blonde avait préféré rester sobre, laissant ses longs cheveux blonds tomber en cascade dans son dos. Tandis que les voix s’intensifiaient et que la chaleur humaine envahissait peu à peu l’atmosphère, Athénaïs perçut l’odeur très caractéristique d’un loup-garou. Surprise mais pas vraiment étonnée, la vampire savait qu’en matière de toxicomanie, toutes les espèces étaient touchées, malheureusement … Néanmoins, sa prudence redoubla. Si elle avait bien appris une chose à travers ses longues années d’existence, c’était qu’il ne fallait jamais sous-estimer un loup, et encore moins un loup en manque. Sa réaction en serait d’autant plus imprévisible, et sa force décuplé par l’addiction au V. Sans vraiment tendre l’oreille, elle comprit que le loup en question était une jeune femme venue pour se fournir. Pas vraiment une cible donc. Pour autant, Athénaïs comptait bien les mettre tous dans le même sac. Plus l’attaque sera soudaine et brutale, plus les esprits seront marqués et plus la nouvelle se rependra … Après cela, les dealeurs y réfléchiraient à deux fois avant de venir s’aventurer dans cette forêt.

Sans crier gare, Athénaïs se décida enfin à bondir. Tout crocs dehors, elle se jeta sur le groupe d’individus, envoyant valser deux hommes d’un simple revers de main.


- Putain, un vampire ! S’écria l’homme à terre, le regard effrayé.

Incapable de se relever, le dealer tenta de ramper loin de la prédatrice. Mais ce fut peine perdue. Athénaïs posa son talon sur le dos tremblant de l’homme et l’immobilisa à terre.


- Toi, tu ne bouges pas. Dit-elle d’une voix calme mais ferme.

En silence, l’homme s’exécuta, comme hypnotisé par la voix de l’immortel le. Puis, Athénaïs attrapa un autre voyou et le souleva de terre, la main agrippé à sa gorge palpitante. Les pulsations de l’humain devenaient de plus en plus irrégulières. Cherchant à peine à se débattre, l’homme était comme prêt à mourir, ne voyant aucune échappatoire à cette situation. Le regard plongé dans le sien, elle glissa sa main dans la poche intérieure de la veste de l’homme et en sorti deux fioles de sang. Lentement, elle les écrasa au creux de sa main, faisant couler le sang sur la terre froide et humide de la forêt. Débarrassée du verre brisé, ses coupures cicatrisèrent aussitôt tandis que le dealer la regardait, interdit et médusé. Tel un vulgaire pantin, elle le relâcha et le laissa s’écrouler dans la boue.


- On ne joue pas avec notre sang. Prononça t-elle en détachant lentement chaque mot, tel un maîtresse d’école s’adressant à son élève.

L’homme déglutit bruyamment et hocha la tête, le teint plus pâle que jamais et le corps tremblant. C’est alors qu’Athénaïs posa son regard sur la louve. Une jeune femme à la chevelure blonde et à la peau pâle. Ses traits étaient tirés par l’extrême tension que lui procurait son manque, tandis que ses mains ne cessaient de bouger, les muscles affaiblis par la drogue. Doucement, la vampire s’approcha d’elle. Calme et sereine, Athénaïs ne ressentait aucune haine.

- Reste là. Lui ordonna-t-elle d’un ton qui ne laissait place à aucune contestation.

Athénaïs prenait soin de ne pas effrayer davantage la louve qui, de toute évidence, s’était retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Sur son visage elle pouvait y lire la détresse caractéristique des individus dépendants à l’alcool ou la drogue. Jeune et belle, cette femme gâchait sa vie, et semblait incapable de faire marche arrière. Fronçant les sourcils, la shérif tendit lentement la main vers elle.


- Donne-moi la fiole. Dit-elle d’un calme olympien. Tu vaux mieux que cela, j'en suis persuadée.

_________________
Code by Holliday
Athénaïs D'Isanto
When you came in the air went out and every shadow filled up with doubt, I don't know who you think you are, but before the night is through,I wanna do bad things with you. の Jace Everett
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Debbie Pelt

♣ Avatar : Brit Morgan
♣ Emploi : Serveuse
♣ Humeur : Changeante
♣ Messages : 239
♣ Date d'arrivée : 02/09/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris • Athénaïs - Debbie Jeu 4 Oct - 16:40

La nuit, tous les chats sont gris
codage par palypsyla sur apple-spring

J'étais complètement perdue. Je savais que venir chercher du V ici mais c'était plus simple que d'aller en chercher à Bon Temps, je ne voulais pas qu'on me remarque surtout... C'est pour ça que je suis venue jusqu'ici. Pour éviter de me faire prendre. C'était plutôt mal barré. Ce vampire m'inspirait un peu confiance - oui car sinon, je serais déjà morte... Elle semblait être assez haut placée dans la hiérarchie pour pouvoir se permettre cette attaque. Peut être même qu'elle était shérif... Oh oh... Je ne connaissais pas vraiment la hiérarchie chez les vampires et je m'en fichais un peu même. Je ne les côtoie pas spécialement. Je cherche juste leur sang. Car je suis accro, malgré moi.

Je sentais son regard sur moi et je compris qu'elle n'allait pas ma faire de mal. pourquoi ? Je ne sais pas mais c'est une impression, comme ça. Son regard oscillait entre mes mains tremblantes et mon visage. Elle comprit que j'étais accro et surtout en manque. Je mis mes mains derrière moi, cachant la fiole que j'avais pu attraper au mec avant qu'elle surgisse. Elle m'ordonna de ne pas bouger. Ce que je fis. Je suis casse cou mais pas au point de jouer de ma propre vie face à un vampire. Je ne bougeais pas un cil. Je regardais le spectacle sans rien dire ni sans broncher. Elle s'approcha de moi, je fis un pas en arrière. Elle était vraiment très belle. Une beauté digne des déesses grecques. Son teint était d'un blanc immaculé et ses cheveux étaient longs et blonds. Vraiment très belle. A croire que sa beauté m'a comme apaisée, je me posais sur mes deux pieds face à elle. Puis, elle me tendit la main et m'ordonna :

- Donne moi la fiole

Elle savait donc que je l'avais... Zut. Je m'executa sans rien dire. Elle renchéris :

- Tu vaux mieux que cela, j'en suis persuadée.

Elle était d'un calme affolant. Je la regardais sans vraiment comprendre pourquoi elle m'avait épargnée. D'un autre côté, je n'y étais pour rien. A part en acheter, je ne fais rien d'illégal...
Je m'osais à lui poser une question :

- Qui êtes vous ?

Etait-ce vraiment la bonne question à poser ? Je ne pense pas mais j'avais envie d'en savoir plus sur elle. Elle semblait différente des autres et sans pouvoir me l'expliquer, son regard et sa présence m'apaisait. Je pense qu'elle y était pour rien mais je ne ressentais aucune rancoeur ou envie de fuir par exemple. Elle ne m'effrayait pas, voilà le bon terme. Je sortais une cigarette et l'alluma. Toute cette pression... Il fallait que je me détente. Je me surprenais à agir normalement alors qu'il ne fallait pas que j'oublie que j'avais un vampire en face de moi, sûrement âgée de plusieurs centaines d'années et qu'elle pouvait décider de me tuer d'un instant à l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Athénaïs D'Isanto

♣ Avatar : Scarlett Johansson
♣ Emploi : Shérif de Nouvelle-Orléans
♣ Humeur : Joueuse
♣ Messages : 1563
♣ Date d'arrivée : 06/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris • Athénaïs - Debbie Dim 7 Oct - 11:01

Pas vraiment rassurée, la jeune femme se releva et fit face à Athénaïs. Elle n’eut pas besoin de réitérer son ordre, la louve semblait assez intelligente pour comprendre qu’il ne valait mieux pas tenir tête à la vampire … La fiole dans la main, Athénaïs gratifia son interlocutrice d’un petit sourire, avant de la laisser tomber par terre et de l’écraser de sont talon. La droguée ne semblait pas vraiment mesurer la gravité de ses actes, et avec un culot qui étonna quelque peu l’immortelle, elle lui demanda qui elle était. Athénaïs haussa un sourcil, dévisageant la jeune femme … Le V faisait-il perdre les notions de danger ? De toute évidence, oui. La louve agissait tout à fait normalement alors qu’Athénaïs avait failli égorger un ou deux dealers. Elle ne lui répondit pas, et se souvenant soudain que sa mission n’était pas finie, elle tourna les talons et se dirigea vers les deux hommes en piteux état. La tête haute et les poings serrés, et pris la parole :

- Humains, ceci est votre dernière chance. Dit-elle d’un ton sec.

Puis, elle attrapa par le col un des hommes et le souleva de terre. Elle le poussa négligemment, tel une vulgaire poupée de chiffon.


- Disparaissez, ou si je vous retrouve ce sera votre sang qui servira de goûter aux vampires de cette ville.

Les malfrats ne se firent pas prier. Ils prirent leurs jambes à leur cou et disparurent dans la végétation sauvage de cette forêt Louisianaise. Plutôt agacée par tout ceci, Athénaïs affichait un visage sévère, les lèvres pincées et les sourcils froncés. Elle retourna auprès de la louve d’une démarche lente mais décidée. A une vitesse vampirique, elle envoya valser la cigarette du bout de ses doigts, défiant la jeune femme du regard d’oser protester.

- N’as-tu donc aucune dignité ? Lui demanda-t-elle, une expression de dégout sur le visage. Je suis vampire, pourtant je pense avoir plus de respect pour ton espèce que toi, tu en as. Il n’y a que les moins que rien qui se droguent au jus de vampire … Est-ce vraiment l’image que tu veux donner des lycans ?

Athénaïs se détourna une nouvelle fois de la jeune femme, s’attelant à envoyer de la terre avec ses chaussures sur les taches de sang par terre. Il n’était pas question de laisser des traces de cette petite intervention surprise. Elle ne douta pas que le bouche à oreille jouerait très bien son rôle, comme elle l’avait prévu, et espérait vraiment qu’elle n’ait plus besoin de se rendre dans cette forêt humide et malodorante.

- Et pour te répondre, reprit-elle après quelques secondes de silence, je suis celle qui veille au respect des règles dans cette ville. Et au cas où tu en douterais, consommer du V est tout aussi répressible qu’en vendre. J’espère donc ne plus t’y reprendre … Le sang de louve ne fait pas partie de mes mets de prédilection.

La vampire ne pu s’empêcher de ponctuer cette dernière provocation par un petit sourire malicieux, qu’elle pris soin de cacher à l’intéressé. S’approchant à nouveau de la jeune femme, Athénaïs paraissait quelque peu détendue, satisfaite par l’efficacité de sa mission auprès des dealers ce soir-là. C’est donc avec un peu plus de douceur et de diplomatie qu’elle s’adressa une nouvelle fois à son interlocutrice :

- Je m’appelle Athénaïs. Quel est ton prénom ? L’interrogea-t-elle d’une voix calme. A quelle meute appartiens-tu ? De toute évidence, tu n’es pas d’ici …

_________________
Code by Holliday
Athénaïs D'Isanto
When you came in the air went out and every shadow filled up with doubt, I don't know who you think you are, but before the night is through,I wanna do bad things with you. の Jace Everett
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Debbie Pelt

♣ Avatar : Brit Morgan
♣ Emploi : Serveuse
♣ Humeur : Changeante
♣ Messages : 239
♣ Date d'arrivée : 02/09/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris • Athénaïs - Debbie Dim 11 Nov - 11:34

La nuit, tous les chats sont gris
codage par palypsyla sur apple-spring


D'un éclair, elle revint vers moi et me pris ma cigarette et la balança à terre puis l'écrasa. Je n'eu même pas le temps de comprendre ce qu'il se passait. Je vis simplement ma cigarette éteinte par terre. D'accord, je vais maintenant rester très calme et ne pas paniquer.

Elle se retourna vers moi et en s'approchant me regarda et me dit :

- N’as-tu donc aucune dignité ? Je suis vampire, pourtant je pense avoir plus de respect pour ton espèce que toi, tu en as. Il n’y a que les moins que rien qui se droguent au jus de vampire … Est-ce vraiment l’image que tu veux donner des lycans ?

Je relevais les yeux vers elle et fut comme interloquée de cette phrase à la fois si tranchante mais tellement réelle... Je pris un claque virtuelle.

La vampire prit soin de nettoyer son passage. Effectivement, des tâches de sang avaient giclé un peu partout par terre. La voyant faire cela, je compris qu'elle ne voulait pas que son intervention se voit mais qu'elle se sache. Evidemment que les dealers vont en parler à leurs potes dealeurs qui prendront soin de ne pas venir trainer ici. J'étais de moins en moins rassurée à la compréhension de la situation. Je me demandais pourquoi elle ne les avait pas tués ou pris en chasse - je crois que les vampires aiment ça. Je me sentais bien inutile, debout sur mes jambes à voir ma cigarette éteinte par terre, un vampire d'un âge avancé en face de moi. Je ne savais pas vraiment comment réagir. Pourtant, elle était calme, très calme. Elle devait avoir un self contrôle très développé...

Je la regardais faire sans trop vraiment comprendre pourquoi. Elle pris sa respiration puis me dit :

- Et pour te répondre, je suis celle qui veille au respect des règles dans cette ville. Et au cas où tu en douterais, consommer du V est tout aussi répressible qu’en vendre. J’espère donc ne plus t’y reprendre … Le sang de louve ne fait pas partie de mes mets de prédilection.

Je sentais des frissons glacés me parcourir le dos.

Elle reprit d'un ton beaucoup plus doux et calme :

- Je m’appelle Athénaïs. Quel est ton prénom ? A quelle meute appartiens-tu ? De toute évidence, tu n’es pas d’ici …

Cela faisait beaucoup de question en une seule phrase...

- Je m'appelle Debbie et effectivement, je ne fais pas partie de cette meute. Je suis venue ici pour me fournir. Car je ne veux pas que ma meute soit au courant.

Je ne savais pas si je devais continuer ma tirade ou bien si je devais m'arrêter. Elle semblait écouter ce que je lui disais mais je n'avais pas envie de raconter le pourquoi du comment de mon addiction à une inconnue, aussi haut placé soit elle...

Je la regardais une dernière fois puis je tourna les talons et commença à marcher vers ma voiture. Je ne sais pas pourquoi mais je suis persuadée qu'elle ne va pas me laisser partir comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Athénaïs D'Isanto

♣ Avatar : Scarlett Johansson
♣ Emploi : Shérif de Nouvelle-Orléans
♣ Humeur : Joueuse
♣ Messages : 1563
♣ Date d'arrivée : 06/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris • Athénaïs - Debbie Dim 11 Nov - 15:47

Silencieuse. La louve ne disait mot, comme hypnotisée par la voix et le regard d’Athénaïs. A plusieurs reprises, elle avait sursauté lorsque la vampire avait haussé la voix. Une chose était évidente, cette jeune femme aurait tout donné pour pouvoir prendre ses jambes à son cou et fuir le plus loin possible de cette forêt. Mais la shérif ne l’entendait pas de cette manière. Elle connaissait beaucoup trop d’accros au jus de vampire pour savoir qu’il leur en fallait beaucoup plus pour les dissuader d’arrêter. Et le plus compliqué, c’était que chacun réagissait différemment. Tandis que la violence pouvait être efficace sur certain, elle serait complètement inutile sur d’autres … C’était une question d’adaptation et Athénaïs l’avait bien compris. Avec cette louve-là, elle n’avait pas encore décidée de quelle technique elle allait user…

Avec aplomb et sincérité, elle se décida enfin à prendre la parole. Pour autant, elle ne dévoila que son prénom et contourna la question de l’identité de sa meute. Avant qu’Athénaïs ait le temps de lui redemander, la louve tourna les talons et partit en direction de sa voiture. Cette jeune femme était intelligente, ça ne faisait aucun doute. Elle n’avait pas fait la grossière erreur de tente de mentir à la vampire, et rien que cela prouvait qu’elle tenait à sa vie. Mais elle avait du caractère, un certain culot qui pourrait bien lui porter préjudice à l’avenir. Sans dire mot, Athénaïs la suivit discrètement jusqu’à sa voiture pour finalement la plaqué contre la carrosserie, le regard plongé dans le sien. Pas question de l’hypnotiser, non, Athénaïs n’avait pas besoin de cela …

- La meute de quelle ville ? Insista-t-elle en lui prenant fermement le poignet pour ne pas qu’elle ouvre la portière.

Puis, Athénaïs soupira longuement, comme lassée de voir à quel point le sang de vampire pouvait ruiner la vie des gens. Cette Debbie savait-elle au moins ce qu’elle encourait si un vampire beaucoup moins tolérant que la shérif croisait sa route ? Elle serait morte, instantanément, pas de question. Alors si elle devait bien quelque chose à celle qui la laissait en vie, c’était une entière sincérité … La voix plus posée et rassurante, elle reprit la parole en desserrant quelque peu son emprise.

- Debbie, pourquoi prends-tu du V ? Tu veux être plus forte ? Tu veux dominer ? Je te le dis tout de suite, ce n’est vraiment pas la bonne manière.

_________________
Code by Holliday
Athénaïs D'Isanto
When you came in the air went out and every shadow filled up with doubt, I don't know who you think you are, but before the night is through,I wanna do bad things with you. の Jace Everett
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris • Athénaïs - Debbie

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit, tous les chats sont gris • Athénaïs - Debbie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rewrite true blood ϟ  :: Le terrain de jeu :: Nouvelle-Orléans :: Forêt-