AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


L'histoire de Bon Temps reste à écrire ...

Partagez | 
 

 Books and creatures (Baty & Billie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Birdie-Jane Gordon

♣ Avatar : Megan Fox
♣ Emploi : Libraire
♣ Humeur : Silencieuse.
♣ Messages : 156
♣ Date d'arrivée : 12/10/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Books and creatures (Baty & Billie) Mar 16 Oct - 12:56




Books and creatures

Il devait être environ 15h lorsque Birdie-Jane finit enfin de déballer les cartons de sa livraison et de ranger les bouquins dans les étagères appropriées. Un peu essoufflée mais satisfaite de son travail, la jeune libraire décida de prendre une minute de répit avec d’aller à la rencontre de ses clients. Depuis qu’elle avait ouvert Billie’s Library, la démone y travaillait seule et avait parfois du mal à jongler entre la paperasse, le rangement, et la vente … Néanmoins, ce qu’elle faisait la rendait profondément heureuse. Depuis toute petite, Billie avait manifesté une réelle passion pour la littérature, et la simple vue d’un beau livre lui faisait oublier son stress et sa fatigue. La jeune femme avait placardé bon nombre d’offres d’emploi dans tout Bon Temps mais malheureusement, personne n’avait encore postulé pour aucun des postes qu’elle proposait.

Tandis qu’elle venait de prendre une bouchée de la délicieuse pâtisserie que sa sœur Rosamé lui avait donné à midi, la démone ressentis un sentiment bien étrange. Une jeune femme aux longs cheveux bruns venait de passer la porte de la libraire, et tous ses sens s’étaient mis en éveil. Parfois, Billie oubliait qu’elle était doté de pouvoirs surnaturels, et qu’elle était également capable de repérer très facilement les autres créatures. Il ne lui fallut pas plus de quelques secondes pour se rendre à l’évidence : Cet aura si spécial qui flottait autour de la cliente ne voulait dire qu’une chose, qu’elle était beaucoup plus qu’une simple humaine. La libraire se hâta d’avaler ce qu’elle avait dans la bouche pour ne pas manquer à ses devoirs de commerçante.

- Bonjour mademoiselle ! La salua-t-elle chaleureusement.

Il y a encore quelques années de cela, Billie n’aura jamais adressé la parole à une étrangère, déjà qu’elle n’échangeait que de très rares mots avec sa famille. Qualifiée par tous de discrète et timide, la jeune Birdie-Jane avait passé son enfance dans un silence dans lequel elle se sentait en parfaite sécurité. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les choses ont bien changé depuis sa rencontre avec un autre démon … Mais revenons-en à nos moutons. Billie regarda la cliente s’introduire dans le petit labyrinthe que formaient les bibliothèques, l’esprit remplit de centaines d’interrogations. La jeune femme avait déjà croisé vampires, loups, métamorphes et même fées, pourtant aucun ne portait cette odeur si étrangère. Méfiante mais curieuse, elle finit d’engloutir son gâteau et sortit de derrière son comptoir pour entrer, à son tour, dans ce labyrinthe qu’elle aimait tant.

Sur son chemin, deux enfants étaient assis par terre et lisaient ensemble une des bandes dessinées que Billie avait reçu le matin même. Elle sa baissa légèrement et ébouriffa leurs cheveux de ses fines et douces mains.

- Allez vous assoir au fond de la librairie mes p’tits loups, vous serez mieux sur des chaises quand même ! Leur dit-elle en souriant.

Habillée d’un simple jean brut et d’un petit haut fantaisie de couleur noire, Birdie-Jane n’était pas vraiment le genre de libraire que les stéréotypes décrivent. Ses longs cheveux d’ébène tombaient en cascade de par et d’autre de son visage, tandis que ses yeux étaient légèrement maquillé d’un trait de crayon noir sur la paupière. Agréable et souriante, Billie était appréciée par les habitants de Bon Temps, et même si sa librairie avait moins de choix que celles de villes voisines, les clients étaient toujours au rendez-vous, charmés par la chaleur et la tranquillité des lieux.

Quelques secondes plus tard, Billie retrouva enfin sa cliente mystère et s’approcha doucement d’elle. Cette action qui pourrait paraitre si anodine pour certains, était pour la jolie et timide brune une réelle preuve de courage. Hésitante, elle se pencha par-dessus l’épaule de l’inconnue.

- C’est un très bon livre que vous tenez là. Lâcha-t-elle enfin, d’une voix douce et faible. Les histoires d’O’Connell sont souvent critiquées, mais il a une plume magnifique, c’est incontestable.

Son visage se fendit d’un large sourire, comme si elle s’étonnait encore de parvenir à faire preuve d’autant de loquacité. Un surnat’ dans une librairie ? Ce-dernier ne devait surement pas avoir un plan machiavélique derrière la tête, du moins c’est ce que se disait la démone pour tenter de se rassurer …



CODE BY AMIANTE

_________________
made by Redsky
Call me Billie ...

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Batanya

♣ Avatar : Kate Beckinsale
♣ Emploi : Garde du corps
♣ Humeur : Attentive
♣ Messages : 483
♣ Date d'arrivée : 08/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Mer 17 Oct - 12:38



Books and creatures


Déplacement de ville en ville, il faut croire que les paroles et actes posés par Nan Flanagan avaient créé plus de remoud que Batanya le pensait chez la Reine. Maintenant, elle avait voulu s’entretenir en face à face avec chacun de ses shérifs pour prendre la mesure de ce qui se passait dans chaque zone. Cela avait quelque chose d’effrayant de voir Sophie-Anne prendre ce genre de décision, elle que tout le monde connaissait pour avoir un caractère un petit peu égocentrique et le reste du monde en s’en moquait comme de sa première chaussette. Au final, tout cela pour dire que la belle brune suivait comme son ombre la Reine de Louisiane dans ses déplacements. Pour une question de sécurité évidente, elle aurait préféré que toutes ces rencontres se déroulent dans sa demeure, mais elle ne semblait pas décidée de cela. Il avait donc même fallu qu’elle bataille pour l’accompagner. Non mais comment elle ferait au sinon pour aller la protéger si celle-ci se trouvait à l’autre bout de la ville ? De plus, elle avait aisément argumenté sur le fait qu'au vu des évènements, les représailles contre les vampires ou les pièges risqueraient d’être monnaie courante et elle ne pouvait prendre se risque même si elle savait se débrouiller seule. Ces arguments parfaitement agencés avaient finalement payé et elle avait accepté. Parfait ! Pour ce soir, la destination choisie était Shreveport. Elle souhaitait aller voir Éric au Fangtasia. La discussion déroulée qu’elle avait suivi de loin, le jour était proche de se lever et elle fut contraire de rester dormir là-bas, à son grand dam. Une fois certaines qu’elle ne risquait rien et qu’aucun humain ne serait assez fou que pour oser faire un pas dans cette direction, elle décida qu’elle pouvait aller voir dans les alentours.

Elle se rappelait d’un lycan qu’elle avait croisé dans un bar justement ici. Maintenant le retrouver allait être compliqué et finalement, il fallut se rendre à l’évidence que la Britlingen s’était perdue. Elle aurait pu sonner, mais elle refusait de rester injoignable même pour un court laps de temps. Il ne suffisait parfois que de quelques secondes pour changer le cours d’une vie. Elle était prête à réagir et se promit de retourner là-bas au plus vite. Seule au gré de ces déplacements, elle finit par se retrouver dans une petite bourgade pas très loin du nom de Bon Temps. Elle n’en avait jamais entendu parler, ce qui en soi n’était pas étonnant si on voulait ne pas oublier qu’elle était sa planète natale. Sa chance. Bon, elle était proche de vouloir faire demi-tour et de retourner à son travail quand son estomac lui signifia son désaccord. Coïncidence heureuse, pour une fois se trouvait dans la même rue un magasin qui faisait de la petite restauration, enfin les pains ou on pouvait mettre quelques choses dedans mais ce nom lui échappait totalement. Cela effectué, elle se retrouva nez à nez avec une libraire. Hum douce tentation. Quand son regard noir se posa sur la devanture du magasin, le fait que son livre était fini lui revenu en mémoire sans oublier qu’elle savait qu’il y en avait encore un qu’elle n’avait pas lu. Cela ne venait plus à deux minutes de plus n’est-ce pas ? La brune aux habits noirs, se dirigea vers la libraire alors que quelques regards intrigués tournaient dans sa direction. Elle les oblitéra carrément, c’était selon elle la meilleure chose à faire.

Ce fut donc vers un peu plus de trois heures de l’après-midi que Batanya pénétra dans la boutique de livres avec une seule idée en tête : trouver son livre et rentrer jusqu'à Shreveport ! Un intérieur simple et chaleureux ainsi qu’une ribambelle d’étagères posées les unes face aux autres. Cela allait être encore folklorique pour trouver ce qu’elle voulait. Si elle remarqua d’abord quelques clients qui se tournèrent à son arrivée, son attention fut très vite captée par la jeune femme un peu plus loin. De toute évidence, elle était la propriétaire des lieux. Son regard se retourna vers elle avant qu’elle n’affiche à son tour un sourire de politesse sur son visage.


-Bonjour.

Répondit-elle simplement d’une voix claire et maitrisée sans hausser le ton plus que nécessaire. Allez savoir mais la jeune femme lui disait quelque chose, enfin non pas en matière de connaissance personnelle. Elle avait bien envie de faire un lien avec Desmond mais sur le coup elle réfuta l’idée en se disant qu’il était temps que ces pensées cessent de divaguer, ce n’était point l’instant ni le moment, cela ne le sera même malheureusement jamais. À son grand Dam. Enfin pour en revenir au sujet concerné, elle finit par détourner le regard de la brune d’en face pour essayer de se retrouver dans la libraire. Si c’était comme celle ou elle avait été proche du domaine royal, il fallait qu’elle regarde dans quoi elle se trouvait puis chercher par nom d’auteur. Bien, prenant son courage à deux mains, elle se faufila calmement entre les rangées, son regard extrêmement mobile analysant les moindres recoins et surtout tous les noms qui passaient à la portée de sa vue. Cette recherche ne fut pas aussi désastreuse que son sens de l’orientation parce qu’elle finit par trouver la bonne étagère. Il n’y avait plus qu’à repérer le nom d'O'Connell. Étape réalisée, maintenant c’était le titre que de préférence elle n’avait pas encore lu. Cependant alors qu’une grande partie de son cerveau se monopolisait à cette tache, elle ne manqua pas l’arrivée discrète de la gérante dans sa direction. Il y avait plusieurs options à cela. Soit, elle trouvait comme bien d’autre que c’était irréaliste d’être à la fois athlétique, sympathique et en même temps inspiré une certains crainte, soit elle se demandait ce qu’elle faisait là, soit elle agissait comme cela avec tous les clients. Si c’était le dernier point, elle ne serait pas vraiment contre. Néanmoins le livre fut trouvé et à peine l’avait-elle en main que la douce voix qu’elle avait entendue reprit. La Britlingen, redescendu le bras tout en se retournant pour plonger son regard vers celui de sa vis-à-vis.

-Je ne peux que vous approuver sur ce point, d’ailleurs la plupart de ses détracteurs ne se fixent que sur la nature de l’auteur par sur son roman.

Enfin c’était le point de vue d’une personne qui n'était pas tout à fait neutre de prime abord vu qu’elle adorait ces livres et que le surnaturel, elle le vivait et l’était en permanence. Et au plus elle fixait la jeune femme sans malaise, au plus elle se disait qu’elle n’avait peut-être pas rêvé en entrant. Cependant ne sachant pas vraiment le but de la jeune femme en l’approchant, elle préféra reprendre son questionnent sur les livres.

-D’ailleurs en parlant de Roman, c’est bien son dernier si je ne me trompe pas ?

Dit-elle en montrant le dit bouquin. Bon, elle ne pouvait pas connaitre tout de mémoire mais si elle semblait aimée au vu de la critique rapide qu’elle avait effectuée peut-être le serait et quand même bien qui mieux que la gérante pouvait lui trouver cette réponse ? Personne.

_________________


Dernière édition par Batanya le Mar 23 Oct - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Birdie-Jane Gordon

♣ Avatar : Megan Fox
♣ Emploi : Libraire
♣ Humeur : Silencieuse.
♣ Messages : 156
♣ Date d'arrivée : 12/10/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Jeu 18 Oct - 19:09






Books and creatures

Son regard était perçant, sa voix intimidante. Birdie-Jane n’y avait pas fait attention, mais la cliente était habillée d’un costume bien étrange qu’elle ne reconnaissait pas. Pendant quelques secondes, la jeune démone analysa sa tenue, passant en revue les différents métiers qui lui passaient à l’esprit … Vigile, policier, rien ne ressemblait à ce que l’inconnue portait là. Intriguée mais polie, Billie finit par plonger à son tour son regard dans celui de son interlocutrice. Les mains dans le dos, la libraire s’agitait nerveusement tandis que l’aura surnaturel se faisait de plus en plus perceptible. Bizarrement, Billie n’avait jamais eu de problème pour communiquer avec sa sœur, ni avec Alexander d’ailleurs. Et il se trouve que tout deux sont des créatures, comme elle … Alors que devait conclure de cela ? Peut-être était-elle prédestinée à fréquenter les gens comme elle… Quoi qu’il en soit, la nervosité qui l’habitait alors n’était pas le stress habituel qui s’emparait d’elle avant chaque prise de parole. Non, cette fois-ci, Billie était excitée par cette rencontre, elle qui avait rencontré si peu de surnat’ depuis sa naissance. Il faut dire qu’auparavant, la démone ignorait sa vraie nature, et chercher à rencontrer ses semblables ne faisait alors pas du tout partie de ses plans.
La réponse de la cliente confirma les pensées de Billie. Cette-dernière n’était là que pour les livres, elle n’avait aucune raison de s’inquiéter. Ce qu’aimait par-dessus tout Birdie-Jane, c’était pouvoir parler de littérature, échanger ses impressions, défendre son avis … Et pour le coup, elle fut agréablement surprise de constater que son interlocutrice n’était pas une amatrice. Son sourire s’élargit d’avantage et ses joues s’empourprèrent. Elle hocha la tête en signe d’approbation et la laissa poursuivre avant de répondre, enthousiaste :

- Oui, oui ! C’est son tout dernier. Un immanquable !

Elle ponctua son exclamation d’un clin d’œil commerçant. La belle n’en oubliait pas ses affaires …

Puis, Billie fit un grand geste de la main en désignant l’étagère qui se trouvait devant elles.

- Ici c’est mon rayon préféré. Avoua-t-elle sur un ton de confidence. La bit-lit, la science-fiction, les ovnis … J’adore ça.

A chacun de ses mots, Billie s’était tournée vers sa cliente pour observer sa réaction. Peut-être cela lui aurait-il fournit des indices ? Malheureusement, son interlocutrice était plutôt du genre stoïque, pas vraiment expressive. Dommage pour elle, Billie allait devoir redoubler d’astuce pour lui tirer les vers du nez …

- En général, les clients aussi aiment beaucoup. Ça les fascine d’entrer dans un monde dont ils ignorent tout… C’est pour ça que le surnaturel est à la mode en termes de littérature. Dit-elle un peu maladroitement. Vous voyez ce que je veux dire ?

Pas vraiment du genre directe, Birdie-Jane essayait tant bien que mal d’en savoir plus sur cette mystérieuse étrangère. Elle qui était si ignorante de ce monde, elle aurait espéré que son Alexander soit là pour lui livrer tous les secrets de celle qui attisait tant sa curiosité. Bon sang, qu’était-elle ?



CODE BY AMIANTE

_________________
made by Redsky
Call me Billie ...

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Batanya

♣ Avatar : Kate Beckinsale
♣ Emploi : Garde du corps
♣ Humeur : Attentive
♣ Messages : 483
♣ Date d'arrivée : 08/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Mar 23 Oct - 20:53



Books and creatures


Investir les bibliothèques, voilà ce qui pourrait devenir son nouveau passe-temps. Elle qui n’avait jamais touché un livre, du moins dans le but de simplement se divertir, elle le faisait maintenant beaucoup plus. Seulement quand elle en trouvait le temps mais quand on aimait vraiment la lecture qu’on faisait, on était toujours capable de trouver un peu de place pour ça même si c’était au détriment d’autres choses. Souvent c’était sa nuit de sommeil qui en prenait un coup bien qu’elle était déjà courte en soi vu qu’elle avait le sommeil léger. Au moindre mouvement, elle était à nouveau pleinement éveillée, cela avait ses avantages et ses inconvénients. Enfin tout cela pour signaler qu’elle était rentrée avec un peu plus d’assurance que la première fois dans celle de Bon Temps. La jeune propriétaire saluée, elle s’était mise directement en recherche du livre voulu, ce qui se solda très rapidement par une réussite. Seulement, la jeune femme était revenue dans sa direction pour engager la conversation. Surprenant ou non ? Elle n’en avait pas la moindre idée donc elle avait continué sur sa lancée sans broncher parce que après tout quand on lui demandait de parler de ce qu’elle aimait, elle n’allait pas refuser. Cependant, dans un coin de son esprit cette douce similitude qu’elle avait faite ne semblait que plus s’accentuer au plus elle lui parlait mais ne souhaitant pas non plus attirer l’attention, elle avait préféré continuer de poser des questions en rapport avec son métier : les livres. En même temps, elle avait réellement besoin de savoir si c’était le dernier, bon elle pouvait reconnaitre les titres des autres mais imaginez qu’il en était sorti deux . Elle n’en serait pas prévenue.

La femme brune le lui confirma avec un clin d’œil appuyé. Son visage s’illumina un instant d’un sourire amusé en guise de réponses. Visiblement, il avait quand même des fans un peu partout. Ravie de savoir qu’elle était proche d’avoir réalisé ses étapes mentales, elle rabaissa le livre pour le tenir en main, laissant son bras baltant contre son corps. Néanmoins, elle n’eut pas le temps d’esquisser le moindre autre mouvement que la voix de son interlocutrice retentit à nouveau balayant l’étagère juste à côté qui était comme par hasard celle de la science-fiction. Peut-être que finalement c’était déjà raté le faite de vouloir passé inaperçu. Sauf que là, elle semblait avoir raison bien plus vite que n’importe qu’elle être humaine de base. Fidèle à elle-même et méfiante toujours aux primes abords, elle n’afficha pas la moindre expression sur son visage. Ne bougeant pas un muscle, seul son regard noir suivit son geste et se posa vers le livre. Ovnis ? Ça y était-on la voyaient encore comme un Martien de leurs bandes dessinées, non elle n’allait pas se transformer monstre gluant.


-Je dois avouer que je n’ai pas une palette de lecture très ouverte. Je ne les lis que quand j’ai un peu de temps et je dois avouer être tombé directement sur la collection d’aventure. Vous avez une préférence pour quoi vous ?

Eh oui et puis à quoi bon lire les inventions des esprits déjà trop étroits qui tentaient vainement d’imaginer ce que pourrait être réellement leur monde. La plupart avaient des soupçons de vérité, regarder les lycanthropes et les vampires d’autres étaient loin d’être réalistes voire même risibles. Elle préférait ne pas s’embrouiller et elle savait tout ce qu’elle voulait savoir de toute façon. Par contre l’intérêt soudain pour ce genre de lecture intrigua Batanya qui n’avait pourtant pas hésité à la relancer balayant ainsi l’idée qu’elle avait de ressortir aussi vite qu’elle était rentrée. Sachant d’expérience que l’immobilité parfaite était rarement possible pour une personne dite non surnaturelle, elle se força à changer son poids de jambe et à faire quelques mouvements bien qu’elle n’en aille nullement besoin. Faire des gardes immobiles sa vous forge des capacités. La suite l’intrigua d’autant plus. Elle rêvait ou elle la poussait un peu plus sur ce chemin ? Non elle tentait tant bien que mal de lui faire avouer quelque chose de manière peu subtil, tous ces signaux d’alarme étaient déjà déclenchés pourtant elle ne semblait pas très agressive ou ne représentait pas vraiment une menace. Bon les apparences étaient trompeuses mais elle semblait juste curieuse. En même temps, elle avait déjà déclenché la curiosité de plusieurs personnes.

-Je crois que je vois surtout où vous voulez en venir mademoiselle. C’est certainement à la mode parce qu’il faut surfer sur la vague mais ceux qui connaissent le style depuis des lustres n’ont pas forcément envie d’en rajouter encore plus.

C’était surtout une belle métaphore. On ne parlait plus des livres là tout comme la jeune femme avant ne voulait pas savoir son gout en terme de lecture. Ou alors elle se plantait complètement et ce n’était pas grave, elle prendrait tout cela au pied de la lettre. Sauf que si on voulait être curieuse à son encontre, elle voulait quand même savoir elle aussi à qui elle avait affaire. Elle n'avait pas vu beaucoup de démon, surtout trois dont un qu’elle ne regretterait pas le moins du monde, du coup, l’envie d’en savoir un peu plus restait présente. La méfiance restait de mise cependant les oreilles étaient indiscrètes dans les environs.

-Je suppose que vos questions avaient bien un but miss… ?

Une manière comme une autre de savoir son nom. Du moins c’était un point de départ. Mieux que rien et certainement pas grand-chose non plus. Si elle avait une dextérité sans égale avec les armes, elle était loin de l’éprouver avec la technologie moderne. Bien dommage mais bon, elle pouvait demander à d'autres personnes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Birdie-Jane Gordon

♣ Avatar : Megan Fox
♣ Emploi : Libraire
♣ Humeur : Silencieuse.
♣ Messages : 156
♣ Date d'arrivée : 12/10/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Mer 24 Oct - 19:22




Books and creatures

Avec attention, Birdie-Jane écoutait chaque parole de son interlocutrice, comme si chacun de ses mots pouvaient détenir la preuve qu’elle aussi faisait partie de ce monde surnaturel. Une lueur d’espoir était perceptible dans son regard, car aussi étrange que cela puisse paraître, s’il y avait bien quelqu’un avec qui Billie prendrait du plaisir à échanger, ça serait avec une créature comme elle. Elle avait tellement de questions et de doutes depuis qu’Alexander se cachait. Lui qui lui avait tout appris, tout montré n’était plus là, et c’était assez désemparée que la jeune libraire tentait d’appréhender le quotidien de manière la plus normale possible … Mais n’était-ce pas contre nature ? Le visage de la cliente restait de marbre. Stoïque, elle rappelait à Billie ces vampires pour lesquels respirer était une option, et se mouvoir un mécanisme ne nécessitant absolument aucun effort. Elevée comme une humaine, Birdie-Jane avait acquis des automatismes qui, pour son espèce, n’étaient d’une utilité aucune. Pourtant, et même depuis qu’elle avait appris sa vraie nature, la jeune femme continuait à agir comme madame tout le monde, non pas par dissimulation, mais par simple habitude …

La palette de lecture de Birdie-Jane était assez hétérogène à vrai dire. Depuis le temps que la passion de la lecture était en elle, la jeune femme avait lu presque tous les classiques, les incontournables. Aussi, elle aimait lire les bouquins d’illustres inconnus, et se retrouvaient souvent très surprise de leur qualité. Mais surtout, Billie aimait lire les histoires fantastique, et ce depuis bien avant sa révélation. Rêver, s’évader, s’imprégner d’un univers magique, inquiétant, inconnu … C’était tout bonnement ce que préférait la démone.

- Moi ? S’étonna-t-elle lorsque la cliente lui retourna sa question. Et bien, j’ai une préférence pour la science-fiction, tout comme vous.

La suite devint de plus en plus intéressante. Bien sûr Billie n’avait pas été très futile en tentant de lui tirer les vers du nez, et son interlocutrice semblait assez intelligente pour se rendre compte de cette petite supercherie. Lorsque la libraire s’en rendit compte, l’angoisse l’envahit aussitôt. Et si la cliente le prenait mal ? Néanmoins, son calme reprit le dessus rapidement lorsque cette-dernière reprit la parole d’un ton posé, plutôt amusée par la situation que réellement vexée … Alors rassurée, Billie en profita pour la contredire. Ceci ne lui était pas chose aisée, mais elle avait appris depuis peu qu’exprimer ses opinions et ses convictions feraient d’elle une femme forte. Du moins, c’est ce que son amoureux de démon lui avait assuré …

- Oh, vous vous trompez … Lui dit-elle timidement. « Ceux qui connaissent le style », comme vous dites, on eux aussi besoin d’évasion. Les vampires écrivains inventent des histoires capables de faire rêver des vampires vieux de centaines d’années … Vous vous rendez compte ?

Sa voix était basse, il n’était pas question d’effrayer les autres clients, car malgré les années qui s’étaient écoulées depuis la Grande Révélation, la population restait très méfiante envers cette espèce dont ils ignoraient beaucoup.

- Billie ! S’exclama-t-elle. Appelez-moi Billie.

Un sourire fendit son visage, tendit que son esprit bouillonnait à la recherche de LA bonne question.

- Et bien, à vrai dire … Balbutia-t-elle, gênée. Vous éveillez ma curiosité.

Doucement, elle se rapprocha au plus près d’elle pour plus de discrétion.

- Je ne suis pas une simple humaine, et je sais que vous non plus. Vous portez une odeur bien singulière. Lui avoua-t-elle avec sérieux. Alors, qu’êtes-vous ?

Sa dernière question traduisait l’impatience de la jeune libraire. Elle aurait aimé avoir toutes les cartes en main, avoir pu deviner dès son entrée quel genre de surnat’ elle était … Mais elle n’en était pas capable, pas encore du moins…

- J’ignore même votre prénom … ! Lâcha-t-elle avec plus de légèreté, un sourire malicieux se dessinant sur ses lèvres.




CODE BY AMIANTE

_________________
made by Redsky
Call me Billie ...

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Batanya

♣ Avatar : Kate Beckinsale
♣ Emploi : Garde du corps
♣ Humeur : Attentive
♣ Messages : 483
♣ Date d'arrivée : 08/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Mar 30 Oct - 15:00



Books and creatures


On pouvait faire des rencontres surprenantes absolument partout. Preuve en était encore une fois vu que là elle se trouvait dans une bibliothèque où elle n’aurait sans doute jamais mis les pieds si elle n’avait pas un sens de l’orientation aussi désastreux et si la reine Sophie-Anne n’avait pas été aussi butée qu’excentrique. À croire que le destin s’amusait d’eux parfois. Tout ça pour finalement rencontrer une personne qui faisait partie des créatures surnaturelles peuplant cette terre depuis bien des décennies voir des millénaires. Comme quoi, il fallait toujours qu’ils se rencontrent. Au départ, elle n’avait pas été très sur de ce fait pour la simple et bonne raison que ce n’était pas le genre de créature qu’elle côtoyait tous les jours mais force avait été de constater que la jeune femme dont elle ignorait toujours le nom en faisait bien partie. Surtout au vu de sa tendance à lui poser des questions peu sous-entendus et assez directes. Allons bon, voilà qu’elle aurait découvert son quatrième démon. Pourquoi pas, à près tout ils pouvaient exercer tous les métiers qu’ils voulaient et pouvaient sortir de jours cela n’était donc pas si étonnant que ça qu’elle puisse gérer une librairie. Et ce n’était surtout pas marqué sur leur tête, aucun problème avec le cycle lunaire, la belle vie au final. Sauf que visiblement la curiosité de la demoiselle avait été déclenchée et elle semblait déterminée à savoir qui elle était. Même si Batanya ne le couvait pas comme un secret, il ne fallait pas non plus que toute la ville se retrouve informée, en soi n’était pas gênant et ne changerait rien à sa vie mais cela pourrait causer quelques problèmes de plus à la reine de Louisiane. Passons, la gérante avant reprit sur un style de lecture vu que c’était le déclencheur de toutes ces questions.

Du fantastique qui l’eut cru. En même temps ça question semblait déjà un peu dénuée de sens dès le départ vu qu'en présentant l’espace, elle avait dit que c’était son préféra qu’importait. Cependant non la Britlingen n’était pas un fan incontesté du genre science-fiction bien au contraire, la seul collection qu’elle possédait s’avérait être celle d'O'connell qui était plutôt aventure mais elle préféra ne pas relever, ce n’était qu’un détail parmi tant d'autres et cela n’était pas le but de la demoiselle d’en face. Voir pas du tout, vu qu’elle semblait plutôt vouloir qu’elle lui dise haut et fort qu’elle faisait partie de cette communauté de CESS chose que la brune n’avoua qu’avec métaphore. Eh on n’allait pas crier cela en plein milieu d’un lieu public où tout le monde et n’importe qui surtout pouvait laisser trainer ces oreilles. La prudence était la base de son travail. Au plus vous êtes vigilant, au moins on fera d’erreur, et au moins on courra de risque. Aussi simple que cela. Elle croisa doucement les bras contre elle avant de pencher un rien la tête gardant son regard noir plongé vers le sien. Un maigre sourire s’afficha alors sur son visage avant que sa voix ne s’élève toujours aussi neutre.


-Parfaitement, en même temps des humains tout ce qu’il y a de plus normaux arrivent eux aussi à écrire des livres qui passionnent tout le monde. C’est plus une question de gout que de capacité. Même s'il est plus facile d’inventer des choses quand on sait qu’elles ne sont pas complètement dénuées de vérité. Laissez-moi deveniez, vous êtes plus passionnée par les créatures mystiques ?

Il n’y avait pas que la jeune femme qui pouvait jouer sur cette corde-là. C’était tout aussi peu cherché qu’elle mais à quoi bon faire compliquer quand l’être humain en tant que tel ne comprendrait de cette discussion qu’un débat littéraire entre deux femmes. De plus l’humain avait une étonnante capacité à préférer réfuter toute idée loufoque plutôt que de l’admettre alors on ne risquait pas grand-chose en parlant à demi-mot, aussi mal camouflé soit-il. Bien que Batanya n’était pas de celle qui aimait tourner autour du pot pendant des heures. Oh bien sûr elle pouvait appliquer cette technique quand la situation l’obligeait mais ici l’attaque directe serait tout aussi prometteuse. C’était ce qu’elle fit. Ce qui sembla légèrement perturber Billie, vu qu’elle venait de se présenter, parce qu’elle balbutia un petit peu. C’était assez drôle à voir encore et une lueur un légèrement amusé apparut dans ses yeux d’habitude d’une couleur profonde de suie.

-Eh bien enchanté de vous connaitre Billie, et ravie d’éveiller votre curiosité même si ce n’était mon but.

Loin de là, elle avait beau se dire qu’avec les années passées, elle avait appris à être plus humain que ses autres congénères, ils restaient quelques soucis à régler. Bon en soi elle n’était plus aussi empotée ou perdue que si un autre Britlingen apparaissait là maintenant mais elle n’oubliait pas d’où elle venait et à quel point tout était diffèrent sur cette planète terre. Que soit, elle voulut enfin mettre ces pensées à plat et lui demander son nom. Bien commençons par là alors c’était la moindre des choses.

-Appelez-moi Batanya dans ce cas… Et vous êtes la deuxième personne à me dire ça, je vais finir par croire que je sens mauvais, c’est le cas ?

Dit-elle avec un brin d’humour accompagnant un relevé de sourcil interrogateur. Non mais c’était vrai même l’écrivain avait fait ce commentaire disant qu’il ne sentait rien à son gout. Certes, elle n’était pas vraiment faite de sang non plus ce qui expliquerait en partie sa réponse évasive mais c’était à croire qu’elle avait une forte odeur derrière elle. Plutôt gênant face à des ennemis non ? Alors autant le savoir ! Bon jusqu'à présent cela n’avait jamais été un souci pour éliminer quiconque et elle n’avait pas encore failli à quoique se soit mais autant ne pas prendre le risque que cela arrive un jour. Soit, elle chassa ses pensées qui s’éparpillaient pour poser son regard un instant vers les rayons qui l’entourait puis vers Billie.

-Rien de ce que vous connaissez sinon je serais déjà démasqué, je me trompe ? Quant à vous je pencherais plus vers ceux que la littérature décris toujours comme les méchants de l’histoire et que la rumeur montre avec des petites cornes et une queue en pointe toute mignonne.

Bien sûr elle avait dit tout ça en s’approchant d’elle encore un peu plus et en soufflant le tout sur un ton de voix assez bas pour qu’elle seule puisse l’entendre en ce lieu. Par la suite, elle se décala un rien d’elle et reporta son attention pour capter la moindre de ces réactions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Birdie-Jane Gordon

♣ Avatar : Megan Fox
♣ Emploi : Libraire
♣ Humeur : Silencieuse.
♣ Messages : 156
♣ Date d'arrivée : 12/10/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Jeu 1 Nov - 14:46




Books and creatures

Posée et affirmée, la voix de la cliente relevait d’une grande confiance en soi. Birdie-Jane ignorait encore tout d’elle mais s’il y avait bien une chose dont elle s’était rendu compte dès les premières secondes de leur discussion, c’était bien que la jeune femme dégageait une assurance assez impressionnante aux yeux de la timide Billie. Et ce n’était pas pour lui déplaire. Confiante oui, mais pas pour autant hautaine ou malpolie. Plus les minutes avançaient, plus la jeune démone parvenait à se sentir à l’aise. La cliente se prêtait à son petit jeu d’interrogatoire plus ou moins subtil, et Billie ne pouvait s’empêcher de rougir d’enthousiasme. Vu de l’extérieur, ce petit spectacle devait être fort amusant tandis que de l’intérieur, il devenait de plus en plus intéressant …

- Passionnée n’est pas vraiment le mot, disons plutôt j’éprouve beaucoup de curiosité et d’intérêt à ce sujet dans lequel je reste novice …

Novice, et perdue … Depuis qu’Alexander avait disparu de la circulation, des centaines de questions et de doutes s’étaient accumulés dans l’esprit de la jeune femme, incapable de les partager avec autrui. Certes, sa sœur adoptive faisait partie de ce monde surnaturel, mais jusqu’alors, elle n’avait pas eu le courage de lui en parler, même si elle prévoyait sérieusement de le faire. Depuis son retour de New York, Billie s’était jurer de ne plus mettre sa sœur de côté comme elle l’avait fait à sa rencontre avec son bel apollon. Honnêteté, c’était son mot d’ordre. D’autant plus que Rosamé lui avait elle-même avoué sa nature de fée, il était grand temps qu’elle passe elle-aussi aux aveux ! En attendant, Billie demeurait un peu seule au monde face à ses problèmes de démone. Elle n’avait personne à qui parler, un comble pour celle qui, enfant, parvenait à passer des journées entières sans prononcer mot … Aujourd’hui, elle avait ce besoin d’extérioriser tout ça, de parler à quelqu’un, d’être rassurer … Et elle n’avait personne.

Billie venait de se présenter, avec la maladresse caractéristique des grands timides, et la mystérieuse cliente afficha alors un visage amusé mais non moqueur. La libraire avait craint un instant que son interlocutrice soit gênée par tant de curiosité de sa part. Ce n’est pas tout le monde qui apprécie attiser autant de questions, encore moins une créature surnaturelle. Pourtant, le fait de savoir qu’elles étaient « entre elles » semblait calmer un peu leurs inquiétudes respectives … A tort ou à raison.

Batanya. Ce prénom résonna de manière très exotique dans le jeune esprit de Billie. Elle ne l’avait jamais entendu auparavant mais le trouvait étrangement très beau. Elle se le répéta en silence dans sa tête, une façon de ne pas l’oublier, mais aussi d’apprécier la mélodie qui s’en dégageait. Puis, Billie laissa échapper un petit rire lorsque Batanya évoqua son odeur.

- Oh ! S’exclama-t-elle en riant. Bien au contraire, rassurez-vous ! C’est une senteur très rare et lointaine, j’aurais du mal à vous la décrire tellement elle est unique.

Oui, s’il y avait quelque chose que Billie aurait pu parier sur Batanya, c’était qu’elle n’était pas née sur Terre. Pour autant, à part les fées, elle n’avait jamais entendu parler d’une autre espèce venue d’ailleurs. Même les démons étaient tous nés sur Terre, bien qu’en réalité, certains renaissent en Enfer, mais ceci est plus compliqué …

- Vous avez raison, vous représentez un réel mystère pour moi … Lui avoua-t-elle, pensive.

Puis, un sourire fendit à nouveau son visage et elle passa sa main des ses longs cheveux d’ébène, un peu gênée d’avoir été si facilement démasquée…

- C’est exact, malheureusement j’ai oublié mes cornes à la maison. Lui dit-elle avec humour. Si vous parvenez à me cerner aussi facilement, c’est surement que je ne suis pas la première que vous rencontrez ?

Une pointe d’espoir était perceptible dans sa voix. Avec un peu de chance, cette Batanya lui permettrait d’avoir quelques contacts surnaturels à Bon Temps, une façon comme une autre d’accepter sa vraie nature et de s’ouvrir aux autres … La cliente avait beau avoir une certaine connaissance en matière de créatures, Billie doutait qu’elle puisse deviner la particularité qui la caractérisait. Contrairement à la plupart des démons, Billie n’avait jamais été humaine. Elle était née ainsi, car une chose très rare s’était produite : Deux démons avaient pu procréer. Comme le lui avait expliqué Alexander, ses parents devaient être d’anciens humains renvoyés sur Terre en tant que démon pour tenter de se racheter. Elle, n’avait eu donc aucune emprise sur son destin et était née immortelle. D’ailleurs, à ce moment même, l’aube de ces 25 ans, son corps arrêtait de grandir et son visage de changer : Sa vie sans fin commençait enfin.

- Cependant, contrairement à ce que vous devez penser, je n’ai jamais connu la mort. Lui déclara-t-elle dans un murmure, laissant planer un mystère dont elle se délecta silencieusement.

Si Batanya avait le droit de rester si mystérieuse, alors Billie n’allait pas se gêner pour lui faire travailler un peu ses méninges …

- Vous n’êtes pas d’ici, n’est-ce pas ? L’interrogea-t-elle, un sourire en coin.




CODE BY AMIANTE

_________________
made by Redsky
Call me Billie ...

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Batanya

♣ Avatar : Kate Beckinsale
♣ Emploi : Garde du corps
♣ Humeur : Attentive
♣ Messages : 483
♣ Date d'arrivée : 08/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Sam 3 Nov - 17:24



Books and creatures


Un jeu de questions-réponses ou autrement dit le classique donnant-donnant. Un peu pour un, puis à l’autre de dévoiler autre chose, c’était plus ou moins le reflet de leur situation actuelle du moins du point de vue de Batanya. Si la demoiselle avait l’habitude de côtoyer certaines espèces surnaturelles, elle en restait pourtant en parfaite écoute, prête à entendre toute nouvelle information. Au mieux on cernait ce qu’on pouvait appeler des races, au plus on savait à qui on avait affaire et donc au mieux on pouvait les contrer. Les armes ne lui posaient aucun souci mais la psyché humaine même si c’était d’ancien humain lui restait parfois mystérieuse. C’était vrai quoi quand il y avait un problème ou de la violence tout le monde préférait se terrer, l’oublier alors qu’il était si facile de la faire cesser une bonne fois pour toutes ! Mouis là généralement Desmond ou Sophie-Anne lui disait qu’on ne pouvait pas se permettre d’être aussi radical directement mais franchement il devrait y penser ça ferait des centaines de problèmes en moins. Que soit là n’était pas la question et elle cessa de divaguer bien volontiers pour se concentrer vers la démone qui lui faisait face. Elle allait finir par croire qu’il y avait plus de femmes que d’homme dans cette catégorie de créature. Que soit, on revint un instant sur les livres mais la brune préféra ne rien y répondre. Elle ne savait pas vraiment que relancer et elle restait dans la question d’un de ces mots : novice. En quoi elle serait novice de toute ça ?

Venait d’elle de découvrir tout ce monde qui s’ouvrait à ses yeux en parallèle de celui des humains ? Ou alors peut-être qu’elle voulait juste parler des autres créatures ou des vampires et lycanthropes. Ou alors elle venait de devenir ce qu’elle était ? Allez savoir, elle n’avait pas d’idée pour formuler sa question de manière un peu moins direct que sa pensée alors le silence fut de mise. Elle survivra à cette légère frustration d’ignorer quelque chose cela ne serait pas la première fois et puis la demoiselle avait le droit d’avoir sa vie. Elle venait de se croiser peut-être n’avait elle pas envie de lui confier tous ces secrets en quelques sorts. Bien qu’en soit en la voyant comme ça elle semblait curieuse et avide de nouvelle rencontre ou de connaissance vu que malgré sa timidité évidente qui tranchait avec le calme olympien et l’assurance de la Britlingen, elle continuait à s’accrocher à ses questions lui demandant son nom et parlant de son odeur. La elle venait à nouveau de la titiller et elle ne put donc faire qu’une chose répondre avec une touche d’humour, tout passait bien mieux sur cette terre avec cette technique, c’était ce qu’elle avait appris au fil du temps, pour peu évidemment que la personne en aille un soupçon mais elle avait déjà eu droit de voir que Bille en avait. En tout cas, son regard était on ne peut plus attentif et fixé sur elle quand elle reprit la parole lui expliquant tant bien que mal ce qu’elle sentait.


-Eh bien vous me rassurez, effectivement cela serait gênant dans le cas contraire… Je suppose que je dois prendre ceci comme un compliment dans ce cas ? Lointaine …Ce n'est peut-être pas faux.

Et pourtant elle aimerait quand même savoir ce que cela sentait. Mais bon il n’y avait rien de plus compliqué que décrire une odeur, on pouvait sentir et se dire qu’on l’avait déjà senti quelque part sans pour autant en définir toutes les touches subtiles qui le composaient. Même elle se révélerait très piètre à cet exercice qu’elle ne tentait pratiquement jamais de toute façon. L’odorat était bien le sens le moins développé et le moins utilisé également. Enfin, elle ravala là encore sa curiosité sachant bien que c’était un peu trop complexe pour la gérante et reprit avec un rictus amusé pour lui signifier qu'elle, elle savait qui elle était. Et voyant le sourire qui se dessina sur son visage à cette occasion, elle ne pouvait qu’avoir raison. La réplique de la femme brune la fit sourire à son tour sincèrement.

-Rhô c’est dommage ça, je trouve ça assez marrant et plutôt tendance comme déguisement à votre fête où tout est fait pour l’horreur… Elle ne trouvait pas le nom, pour cause ce n’était pas d'une grande importance pour elle, elle en avait juste entendu parler comme ça… Non vous n’êtes pas la première, pour être exacte vous êtes la quatrième personne que je rencontre. Disons surtout que j’ai eu l’habitude d’en côtoyer un assez bien que pour ne pas me tromper sur ce fait…

Oh oui, elle avait assez taquiné et joué à ce jeu de chat et de la souris avec l’avocat de la Reine, assez également aider et parler avec une de ses nièces que pour être plus ou moins sur de ce qu’elle avait avancé pour la cataloguer comme étant démon. Maintenant, elle ne savait pas si elle pouvait se permettre de mettre des noms sur ces chiffres qu’elle lui avait vaguement énoncés mais en tout cas si elle était si curieuse et elle n’en doutait point, nul doute qu'elle ne se gênerait pas de poser la question par la suite. Cependant, elle eut un regain d’intérêt quand elle dit que ce n’était pas ce qu’elle pensait. Comment ça ce n’était pas comment elle pensait ? Il y avait différentes façons de devenir un démon ? Ce n’était pas vraiment le genre de question qu’elle avait déjà posée aux intéressés c’était vrai. Ainsi donc elle voulait la jouer aussi mystérieuse qu’elle. Eh bien jouons donc.

-Comment ça ? Vous voulez dire qu’il y a plusieurs méthodes… ?

Elle ne termina bien évidemment pas sa phrase pour ne pas alerter toutes les personnes présentes dans sa bibliothèque mais elle allait comprendre avec aisance de quoi elle voulait parler. Ou alors c’était que Billie voulait la faire mariner un peu plus longtemps, ce qui après tout pouvait être probable. Il ne fallait pas non plus que Batanya oublie l’heure, il fallait absolument qu’elle rentre à la demeure du shérif Northman avant la nuit. Il fallait qu’elle soit présente à leur réveille pour éviter tout problème, même si elle ne pensait pas une de ces humaines capable d’approcher après les regards assassins qu’elle avait lancés. Ah question intéressant de la demoiselle. Elle remontra un brin le livre et s’engagea doucement à contresens dans les rayons pour remonter celui-ci. Autant ne pas rester statique et ainsi éviter que quelque personne ne se soit arrêté pas loin pour écouter leur conversation. Bien que pas d’ici pouvait être prit comme pas de Bon Temps, c’était on ne peut plus vrai, dans les deux cas.

-Non je ne suis pas d’ici, vous disiez lointaine tantôt et bien je viens de loin, on va dire cela comme ça...

Pour venir de loin c’était sûr, son lieu de naissance ce n’était pas la porte à côté. Véritable euphémisme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Birdie-Jane Gordon

♣ Avatar : Megan Fox
♣ Emploi : Libraire
♣ Humeur : Silencieuse.
♣ Messages : 156
♣ Date d'arrivée : 12/10/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Dim 4 Nov - 12:49




Books and creatures

Batanya restait très évasive dans ses réponses, au plus grand désarroi de la jeune démone qui aurait aimé tout savoir tout de suite. La patience n’était pas son fort, et la curiosité la poussait à prononcer plus de mots en quelques minutes qu’elle ne l’aurait fait en plusieurs jours en temps normal. La fin d’après-midi approchait et la librairie se vidait peu à peu. A cette saison, la nuit tombait très vite, d’autant plus lorsque le soleil n’était pas au beau fixe, ce qui forçait les habitants à rentrer chez eux plus tôt qu’ils ne l’auraient souhaité, la plupart encore très angoissés à l’idée de passer la nuit en compagnie de ces dangereuses créatures qu’étaient les vampires. L’hiver approchait à grand pas, et c’était ce que préférait Billie. Le froid, les bons chocolats chauds près du feu, les pulls en grosse laine pas très sexy mais terriblement confortables … Tous les magasins fermaient à la tombée de la nuit, et ce n’était pas pour déplaire à Birdie-Jane qui aimait profiter de cette obscurité pour se reposer dans son appartement situé au-dessus de la libraire. Mais pour le moment, sa journée n’était pas encore finie.

Billie avait étouffé un petit rire pour ne pas déranger les clients lorsque Batanya évoqua Halloween et le succès qu’un tel déguisement pourrait avoir. La jeune libraire s’étonnait encore des idées reçus et des clichés qui étaient encrés dans les mentalités. Le loup mangeait les enfants, le vampire détestait l’ail, le démon était un être des plus maléfiques, et la fée exhaussait vos vœux les plus chères. Les humains avaient beau dire, mais c’étaient eux les plus fantasques. C’était eux qui vivaient dans un conte de fée, qui se laissaient naïvement endoctrinés par ce qu’ils lisaient et entendaient. Si un jour les démons étaient amenés à se révéler, faire comprendre aux humains que la plupart était bienveillant se révélerait ne pas être une mince affaire … Billie retrouva aussitôt son sérieux lorsque son interlocutrice lui révéla avoir déjà rencontré 4 personnes comme elle.

- Oh vraiment ? S’étonna-t-elle, le regard ébahi. Pour ma part, je n’en ai rencontré qu’un seul … Mon petit ami.

Elle avait failli ne pas conclure sa phrase de façon si précise, mais c’était comme si elle avait ressentis le besoin de prononcer ces mots. Ils avaient raisonné un peu bizarrement dans son esprit, elle qui ne savait pas vraiment si elle pouvait le qualifier ainsi. Néanmoins, elle avait apprécié la mélodie qui s’en était dégagé, tel un réconfort personnel, et tant pis si Batanya se foutait bien de ce détail si intime. Pour autant, elle venait de remarqué que la dernière phrase de la cliente était quelque peu ambigüe également. Qu’entendait-elle par côtoyer ? Si c’était ce à quoi Billie pensait, alors découvrir à quelle espèce appartenait son interlocutrice devenait un réel besoin. Si les démons avait des réels alliés parmi les surnat’, la jeune libraire se devait de connaître lesquels …

Les paroles de Billie eurent l’effet escompté. Sa curiosité piquée au vif, Batanya ne pu s’empêcher de demander des précisions sur ce que Birdie-Jane entendait par là … Etre démone sans avoir connu la mort ? Voilà quelque chose de très rare, et aussi expérimenté que puisse l’être la cliente, Billie aurait pu parier qu’elle ne saurait expliquer ce fait. Un sourire malicieux se dessina sur le visage de la belle brune.

- En effet. Lui répondit-elle aussitôt. C’est quelque chose d’assez complexe et rare, mais c’est possible. J'en suis la preuve.

Pas question de lui en dire plus tant que cette Batanya ne lui aura pas révéler sa vraie nature. Donnant-donnant, c’est bien ce que l’on dit ? Et bien pour l’instant, on pouvait que la cliente n’avait pas vraiment fait d’effort pour se dévoiler un peu plus. Aussi, elle entreprit de ranger le livre à sa place et remonta d’une démarche lente le rayon « Aventures ». Le regard de Billie ne se détacha pas de la surnat’ au corps d’athlète et de façon plus ou moins inconsciente, elle lui emboîta le pas discrètement. Elle venait de loin. Oui mais encore ? Cette discussion n’était pas un jeu de devinettes, mais si Batanya rechignait à en dire plus sur elle, c’était peut-être qu’elle ne jugeait pas les lieux assez propices à de telles révélations ? Oui, ça devait être cela, car Billie ne pouvait imaginer qu’elle ne puisse avoir confiance en elle. Elle n’avait rien de quelqu’un d’hostile ou d’agressif, d’ailleurs c’est elle qui avait engagé la conversation, et qui, jusqu’à présent, en avait dit le plus sur elle…

Le regard pensif et quelque peu suppliant, Billie lui répondit :

- Pourquoi tant de mystère ? Après tout, nous sommes entre nous …

Elle balaya la librairie des yeux et aperçut encore quelques clients qui bouquinaient ici et là à la recherche du livre qui trônera sur leur table de chevet pour les semaines à venir.

- Bon, pas tout à fait, mais la librairie va fermer dans moins de 2 heures. Peut-être pourrions-nous mieux discuter à ce moment-là ?

Billie doutait qu’elle ait autant de temps à lui accorder, mais elle avait l’intime espoir que cette Batanya puisse lui en apprendre davantage sur elle et sur le surnaturel en général … Elle semblait en savoir tant.

- Un chocolat chaud à 19h chez moi, ça vous dirait ? Lui dit-elle avec beaucoup de douceur dans la voix. J’habite juste au-dessus…




CODE BY AMIANTE

_________________
made by Redsky
Call me Billie ...

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Batanya

♣ Avatar : Kate Beckinsale
♣ Emploi : Garde du corps
♣ Humeur : Attentive
♣ Messages : 483
♣ Date d'arrivée : 08/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Mer 7 Nov - 15:52



Books and creatures


Laissez planer le mystère était tout art, dans lequel elle pouvait par moments passer maitre. Certes, il n’y en avait aucune utilité au premier abord parce que après tout qu’on le sache ou qu’on l’ignore cela n’allait rien changer à sa vie ou à sa manière de faire. Disons juste que de caractère légèrement joueuse sur les bords, elle ne pouvait s’empêcher parfois de faire tout un paquet pour quelques choses de simple. On devait profiter de tous les instants d’autant plus ceux dans lesquels elle ne travaillait pas. En tout cas la demoiselle semblait vraiment curieuse et pas prête de la lâcher de sitôt. Il fallait néanmoins remarquer que jusqu'à présent elle en savait toujours un peu plus sur elle que le contraire. Preuve encore de l’utilisation de cette technique de nombreuses fois dans son apprentissage avant de pouvoir être garde du corps d’élite et surtout que c’était Billie qui venait presque à chaque fois la rechercher dans ses paroles, la relancer par de nouvelles questions. En même temps quand elle se mit à parler de ses connaissances en créatures surnaturelles qui peuplaient la terre, elle préféra ne pas dire de nom, déjà parce qu’elle n’avait aucune idée de qui elle était au final et surtout que cela n’allait peut-être rien lui dire. Et puis il n’y avait pas qu'elle de concernée, si elle s’en moquait d’être connue comme cess peut-être que les trois personnes auxquelles elle pensait préféraient ébruiter cela le moins que possible. Surtout que dans les petites villes, les rumeurs faisaient vite le tour. Elle s’en voudrait de les mettre en mauvaises postures.

Alors que Batanya était partie dans ses pensées sur une chose ou l’autre, Elle reprit pied à la réalité quand la voix de la libraire s'y fit à nouveau entendre cassant ainsi le silence qui semblait s’installer dans ses lieux ou la plupart des visiteurs, notamment les jeunes humains de tout à l’heure, lisaient bien silencieusement. Une fois de plus ce fut une question, allons-elle ne l’aurait jamais devinée. Finalement elle arqua un sourcil à la fin de sa phrase mais ne releva pas pour autant celle-ci. Après tout chacun faisait ce qu’il voulait, la vie privée des gens ne la regardaient pas vraiment. Par contre cette phrase lui fit revenir son idée de novice en tête. Peut-être qu’elle était novice dans ce domaine ou qu’elle venait de le devenir ? Ce qui expliquerait grandement qu’elle n’en connaisse qu’un seul, celui qui était censé lui expliquer et lui montrer les bases ? C’était peut-être cela ou pas… Tout compte fait la Britlingen ne savait peut-être pas tellement de choses que cela sur la jeune démone.


-Cela à l’air de vous étonner ?

S’entendit-elle répondre le plus naturellement possible alors qu'au final, elle était loin de penser à ce genre de phrase mais qu’importait, les paroles étaient allé un peu plus vite que ses pensées. Bien qu'au final, au vu de sa tentative de mystère suivant, elle rembarra à nouveau sa conclusion. Ce qu’elle pensait c’était que Billie avait dû renaitre en quelque sorte en tant démone mais elle lui disait que non. Dans ces cas-là, la brune était on ne peut plus perdue quant à ce qu’elle devait penser de la jeune femme et surtout de ses connaissances ou liens réelle avec la population surnaturelle grandissante. Bien tout compte fait la curiosité était un vilain défaut et sa ténacité qu’une attirance de plus. Elle avait posé la question et ce fut le retour à l’envoyeur parce qu’elle ne répondit pas du tout à celle-ci.

-Là j’avoue que vous attisez ma curiosité jeune demoiselle… Vous ne préciserez rien tant que je ne le ferais pas non plus je suppose?

Dit-elle avant de plonger son regard noir telle la couleur de la suie vers elle. Comme quoi même après des années et d’innombrables connaissances on ne pouvait pas tout connaitre et on apprenait encore tous les jours. On était en constante évolution, très bien, elle fera avec sans trop de problèmes. Enfin peut-être que signaler jeune demoiselle n’allait pas lui plaire mais elle se pensait quand même plus vieille qu’elle, pas forcément physiquement parlant mais en matière d’âge réels. Quoique la notion du temps était-elle la même ici que sur Britlingua ? Allez savoir. Quoi qu’il en soit, elle n’avait pas vraiment toute la nuit non plus et il serait peut-être grand temps d’au moins se diriger vers la caisse parce qu’après tout, elle n’était venue ici que pour un seul livre et elle l’avait trouvé depuis longtemps. Elle entama sa marche vers le comptoir qu’elle avait vu en rentrant alors qu’elle entendait doucement que Billie lui emboitait le pas. Elle était revenu vers celui-ci et déposa doucement le livre dessus avant de se retourner vers l’autre brune qui lui demandait pourquoi tant de mystère. Parce qu’elle aimait ça finalement, sentir cette once de pouvoir ou de domination parce que vous savez quelque chose que d'autres ne savaient pas. C’était petit et inutile d’accord mais on ne sortait pas indemne d’avoir passé des années à être poussé dans le chemin de la compétition et de toujours vouloir être le meilleur dans tout.

Par contre la proposition qui s’en découla la prenait un peu de court. Ah ça elle ne s’y attendait pas le moins du monde. Ce n’était pas qu’elle ne le souhaitait pas mais si jamais la reine se réveillait et qu’elle ne la trouvait pas, cela pouvait devenir problématique. Bien qu’elle s’en moquerait sans doute pour le coup parce que après tout elle ne cessait de répéter qu’elle savait se débrouiller seule pour ça et qu’elle ne risquait rien. Mais elle, elle serait mal si jamais il lui arrivait quelque chose. Son regard se porta vers une horloge pour savoir l’heure parce que néanmoins l’offre était attractive pour la jeune femme mais dans deux heures, il ferait noir. Éric & Sophie-Anne étaient âgés, ils seraient plus que certainement réveillés, elle ne pouvait pas se permettre cette petite entrevue ou discussion. Elle reporta son regard vers elle d'un visage plus neutre et fermé, le travail avant tout, elle avait toujours fait comme ça elle n'allait pas changer. Elle pouvait avoir besoin d’elle.


-Je suis sincèrement navré mais je vais devoir décliner votre offre, je ne suis que de passage ici et je ne peux pas me permettre d’attendre deux heures. J’ai d’autres obligations qui m’attendent à ce moment-là et croyez bien que je ne peux pas me permettre de les oublier. Cela sera non malheureusement... Mais je ne suis toujours pas partie, on ne m’a pas encore mis à la porte je crois...

Si le début de sa phrase avait été dit d’un ton plus affirmatif voire plus solennelle, la fin avait été plus calme comme pour relancer ces espoirs. Elle ne savait pas combien de temps elle remettrait pour rejoindre à nouveau Shreveport mais elle pouvait encore bien sacrifier quelques minutes. Cela ne venait plus à ça.

-Si vous seriez après m’indiquer comment retourner sur mes pas ? Alors j’ai encore quelques minutes et puis je n’ai toujours pas payé ce livre, je ne vais pas m’enfuir comme une voleuse…

Encore heureux qu’elle ne l’avait pas décidé ainsi parce que dans le cas contraire, elle doutait qu’elle aille pu l’empêcher de faire quoi que se soit. Passons, Batanya avait tout déposé sur le meuble et décida de relancer le tout bien que se soit encore une question qui dévoilerait encore un peu plus la démone, si elle daignait y répondre.

-Votre petit ami fait quoi comme métier ? Peut-être que le monde est petit...

Après tout parler de connaitre d'autres démons comme elle, bien que pas tout à fait visiblement vu qu’elle se disait cas rare, avait été le phénomène qui outre sa propre nature l’avait le plus intéressé. Au moins, elle était pratiquement sur de la tenter à nouveau. De plus parler comme cela à demi-mot ne serait pas mal interpréter par les quelques oreilles indiscrètes qui pouvaient encore rester dans les environs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Birdie-Jane Gordon

♣ Avatar : Megan Fox
♣ Emploi : Libraire
♣ Humeur : Silencieuse.
♣ Messages : 156
♣ Date d'arrivée : 12/10/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Jeu 8 Nov - 16:22




Books and creatures

Etonnée ? Ca, Billie l’était. Non seulement cette Batanya n’était pas une démone, mais en plus elle disait en avoir rencontré 4, chose dont la jeune libraire était loin, très loin … La seule et unique créature comme elle qu’elle avait rencontré, c’était son bel Alexander. Il lui avait tant appris, et si peu à la fois … Elle restait avide de connaissance, l’esprit rempli de doutes et de questions maintenant qu’il n’était plus là. Birdie-Jane se contenta d’hausser les sourcils en réponse. Après tout, l’expression sur son visage devait tout à fait traduire son étonnement, pas besoin de le confirmer par les mots … En même temps, une certaine jalousie la piqua. Quand pourra-t-elle, à son tour, rencontrer d’autres démons ? Que fallait-il qu’elle fasse ? Vivait-elle trop en immersion parmi les humains ? La belle brune préféra garder le silence et laisser sa cliente parler.

Sa stratégie sembla faire son petit effet. Oui, Batanya, elle ne dira rien de plus tant que tu ne te seras pas dévoiler davantage. C’est le renvoi d’ascenseur, le donnant-donnant … L’une comme l’autre trouverait son intérêt dans cette discussion, mais pour cela, il fallait que les efforts viennent des deux côtés, c’était évident pourtant Batanya semblait bien réticente à cela.

- Exact. Répondit-elle sèchement, bien décidée à ne pas céder.

Le regard de sa cliente la transperçait. Elle était subjuguée par ce sérieux et ce calme qui la caractérisait. Plus les minutes avançaient, plus Billie parvenait à se faire une idée du genre de femme que pouvait être Batanya. De toute évidence, elle devait exercer un métier qui demandait beaucoup de responsabilité, de sang-froid aussi … Batanya était aux antipodes de Rose-Mary, la sœur adoptive de Birdie-Jane. Rigolote, un peu immature et plutôt décontractée, Rosamée faisait l’admiration de Billie. Non seulement elle savait rire aux éclats sans se préoccuper du regard des autres, mais elle savait également écouter, discuter et aider. Elle était un savant mélange de légèreté et de profondeur. Et en analysant Batanya, Billie se rendait compte qu’elle avait à faire à une personne complètement opposée. Faire rire cette cliente ? Billie ne parvenait même pas à l’imaginer … C’était comme si Batanya venait d’ailleurs, comme si elle n’avait pas été élevée dans la même optique que les autres enfants. Il y avait quelque chose qui clochait, c’était tout ce que Billie pouvait conclure pour le moment …

Ainsi, suite à ce raisonnement intérieur, Billie ne fut pas vraiment étonnée de la réponse de Batanya à son invitation. Son but avait simplement été de discuter à l’abri des regards indiscrets, dans un environnement propices aux révélations et tout cela autour d’un beau chocolat chaud. Certes, si sa cliente avait des devoirs d’ordre professionnel à remplir, elle ne pouvait pas vraiment lui en tenir rigueur … Pourtant, quelque peu blessée par ce refus, le visage de Billie se ferma et son sourire s’évanouit. Batanya s’étaient dirigée vers le comptoir et Billie lui avait emboitée le pas afin d’encaisser le livre qu’elle avait choisit. Elle resta silencieuse quelques instants, tentant de se raisonner. Ce n’était pas la faute de Batanya, le travail l’appelait … Quoi de plus normal que de refuser une telle proposition lorsqu’on a du travail qui nous attend ? Son calme plus ou moins retrouvé, elle s’empara lentement du livre afin de passer le code barre sous sa machine.

- Très bien. Lui répondit-elle enfin, le ton neutre. Je comprends tout à fait, je pensais que l’indiscrétion des lieux vous empêchait de m’en dire davantage sur vous … Mais finalement ça ne semble pas être le cas. Vous êtes simplement peu loquace en ce qui concerne votre personne …

Bon, elle avait de son mieux pour rester polie, mais sa susceptibilité en avait pris un coup, qu’elle le veuille ou non … Il y a seulement quelques années de cela, Billie aurait été bien incapable de répondre ici, bâillonnée par sa timidité et sa discrétion. Mais aujourd’hui, et depuis qu’elle avait rencontré Alexander, elle savait qu’il n’avait rien de plus agréable que d’exprimer le fond de sa pensée. Avec retenue et classe, et parvenait désormais à exprimer ses désaccords, bien que cela lui demande un certain courage, ou plutôt du culot … Toutefois, elle ponctua sa phrase d’un sourire entendu.

- Bien sûr, si vous dites d’où vous venez, je pourrai vous expliquer sans problème comment revenir sur vos pas … Lui dit-elle d’une voix douce.

Cette réponse était à double sens, et Billie ne douta point que Batanya en ait saisi les nuances. La libraire entreprit de décoller l’étiquette du prix sur le dos du roman avant de l’enfouir au fond d’un sac en plastique recyclé inscrit « Billie’s Librairy » en lettes d’époques.

- Ça vous fera onze dollars quatre-vingt-dix, s’il vous plait.

Puis, à la plus grande surprise de la libraire, Batanya l’interrogea sur son petit-ami …

- Et bien, il n’ait pas vraiment en activité … Se contenta-t-elle de lui répondre.

Billie voulait rester évasive sur Alexander. Non seulement il était ce genre de démon qui préférait rester dans l’ombre, mais elle en savait encore trop peu sur Batanya pour se risquer à lui révéler son identité. Elle tenait trop à lui pour prendre ce risque-là.

- Et vous, que faites-vous de si important pour oser refuser un bon chocolat chaud par ce froid hivernal ?

Un sourire malicieux s’était dessiné sur son visage tandis qu’elle reposa le livre sur le comptoir, entouré du sac en plastique.





CODE BY AMIANTE

_________________
made by Redsky
Call me Billie ...

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Batanya

♣ Avatar : Kate Beckinsale
♣ Emploi : Garde du corps
♣ Humeur : Attentive
♣ Messages : 483
♣ Date d'arrivée : 08/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Dim 11 Nov - 19:07



Books and creatures


La douce jeune fille rêveuse et questionneuse qui lui faisait toujours face semblait finalement capable d’émettre une petite rébellion. C’était ce qu’elle lui prouva par ce simple mot qu’elle avait fait claquer avec une consonance très caractéristique. Sec serait le mot. Batanya ravala avec efficacité le léger sourire qui aurait pu montrer le bout de son nez à cette réplique et se garda bien de toute réponse. Au moins, il était clair qu’elle savait ce qu’elle voulait et que sa curiosité sur les différentes espèces qui peuplaient la terre en plus des humaines ne serait pas ce qui causerait sa perte. Voilà une preuve d’intelligence et de modération de la part de Billie. N’étant donc pas vraiment prête pour répondre à nouveau et ayant déjà esquissé les premières prémices de mouvements pour se diriger vers l’entrée de sa librairie, elle continua sa lancée pour rejoindre ce point de départ. Elle ne serait pas dire depuis combien de temps elle était ici et si elle aurait le temps de rentrer jusque-là bas mais peut lui importait, elle y arriverait, elle arrivait toujours à se débrouiller et elle se plaisait à se dire que toutes les expériences bonnes ou mauvaise qu’elle faisait dans ces rares petites balades solitaires qu’elle s’autorisait plus qu’elle ne les méritait, avaient le mérite de lui apprendre pas mal de chose sur les comportements des humains de la planète terre. Tout était bon à prendre voilà la traduction de tout ça. D’un pas tranquille bien qu’il y aille quelque chose de martial dedans, elle avait repris sa marche vers le comptoir où elle y déposa le seul objet qu’on trouvait de manière certaine dans cet endroit : un livre. Elle s’était arrêtée quelques secondes le temps de prendre toute la mesure de la proposition de la démone.

La Britlingen en tentant de peser le pour du contre aurait de toute évidence pencher pour le faite d’y aller et d’accepter mais malheureusement l’heure déjà tardive et la lumière déclinante avaient fini de la convaincre du contraire. Elle était là pour le travail, il n’y avait que cela qui contait le reste était toujours secondaire. Bien sûr elle dut dire cela avec nettement plus de diplomatie que sa réflexion. Il sembla pourtant que sa tentative se retrouva vouée à l’échec parce que le visage pourtant enjoué de la jeune femme sembla brutalement devenir inexpressif, son sourire qu’elle avait pourtant si joli s’évanouit. Oups. Elle se mordilla faiblement la lèvre inférieure comme si elle avait fait une gaffe, c’était un geste typiquement humain qu’elle avait adopté dû à son passage sur terre plus qu’un comportement qui lui était familier. S’excuser de ces actes n’avait pas été quelque chose qu’on lui avait appris au contraire, ce qu’on faisait on l’assumait point. Elle avait donc par automatisme continuer silencieusement tout en revenant vers le comptoir mais quand elle réapparut devant elle dans le but sans doute d’aller encaisser le prix de son livre sa voix sortit plutôt normale. Sans doute comprendrait elle que c’était un choix involontaire bien qu’elle trouvât ses paroles ponctuées d’autre chose, de ressentis. Allez savoir elle n’analysait pas tout avec efficacité. En même temps, elle était debout combien de temps ? Depuis combien d’heure elle n’avait pas fermé les yeux? Cela se comptait sans doute avec plus que deux mains.


-N’en soyez pas si sur Billie… J’aurais volontiers accepté croyez le bien mais ce n’est vraiment pas possible ce soir.

Elle ne trouva pas nécessaire le faite de répliquer ou d’essayer de prouver sa bonne foi. Ce n’était pas très grave qu’elle la prenne pour quelqu’un qu’elle n’était pas réellement. Ce n’était pas ce qui allait l’empêcher de dormir de toute façon. Elle avait par la suite tenté de radoucir l’ensemble en laissant planer le sous-entendu qu’il était possible d’encore échanger quelques paroles parce qu’elle n’était pas dehors. Et voilà que maintenant elle lui faisait du chantage. Elle la laisserait vraiment coincée ici à tourner dans les environs jusqu’à ce qu’elle s’énerve pour de bon ? Peut-être de toute façon, si ce n’était pas elle qui lui indiquait comment retourner jusqu’au Fangtasia, elle trouverait bien des autres bonnes âmes. Bien alors si elle espérait cela, elle préférait rester toujours aussi évasive, elle voulait savoir d’où elle venait très bien faisons donc ça.

-J’habite pour le moment en Louisiane mais je ne viens pas de là, je vous dirais le nom que cela ne vous dirait rien et je ne sais pas vous expliquer ou cela se situe. Laisseriez-vous vraiment quelque se perdre pendant des heures sans rien faire ? Je ne crois pas que vous êtes comme cela Billie mais je peux me tromper.

Qui sait, finalement le rôle de libraire face à son client reprit le dessus et elle entreprit d’enlever le prit de l’ouvrage qu’elle avait sélectionné plutôt dans la journée avant de lui signaler le prix. Bien maintenant, il fallait espérer qu’elle n’aille pas laisser l’argent dans quelque chose qui était dans la voiture. Bon en fouillant ces poches elle finit par trouver un billet et quelque pièce elle prit un temps certain pour tout calculer et une fois que le compte fut correct à son avis en tout cas, elle déposa le tout sur la surface en bois ponctuée d’un s’il vous plaît classique. Elle porta son regard noir sur le papier en plastique avant de remonter son regard vers elle et d’écouter sa question. Elle s’adossa finalement au comptoir se mettant en appuis sur ses deux avants bras joliment musclés.

-Peut-être que le froid ne me fait pas d’effet ? …On ne peut plus vrai… Eh bien je suis ce qu’on appelle un garde du corps et je ne travaille pas tout près d’ici pour être honnête je me suis perdue. Alors vous me diriez au moins comment rejoindre le national ?

En parlant du froid, c'était un fait le temps se rafraichissait mais cela n’avait rien à avoir avec les hivers de Britlingua. Là-bas pendant l’hiver vous n’aviez presque rien vous étiez pieds nus à se balader tout le temps à dormir dans un manteau emmitouflé si vous l’aviez encore et ne l’aviez pas perdu ou fait volé par d'autres. Mais bon en soi travaillant de nuit et elle de jour c’était assez compliqué pour trouver quand se rencontrer. La journée était le seul moment bien que si rare dans ses possibilités.

-Ceux que je connais sont avocats c’est tout ce que je dirais sur leurs comptes et si vous voulez en trouver d’avantages il faut rencontrer du monde c’est aussi simple que ça.

Elle se redressa à nouveau gardant son regard plongé dans le sien. Attendant ses réactions

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Birdie-Jane Gordon

♣ Avatar : Megan Fox
♣ Emploi : Libraire
♣ Humeur : Silencieuse.
♣ Messages : 156
♣ Date d'arrivée : 12/10/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Dim 11 Nov - 20:46




Books and creatures

La réaction de Billie était simplement le résultat de sa grande susceptibilité. A vrai dire, elle comprenait parfaitement que Batanya puisse avoir des obligations professionnelles, mais elle était déçue d’avoir essuyé un refus à cette proposition pourtant si alléchante. D’ailleurs, la cliente en parut sincèrement désolée et l’exprima de nouveau à Birdie-Jane, surement car l’expression de son visage avait trahi sa déception.

La mystérieuse cliente habitait en Louisiane. C’était plutôt une bonne nouvelle pour Billie qui se dit alors qu’elles seraient surement amenées à se revoir. Plus elle rencontrerait de surnat’, plus elle serait à même de s’en défendre si jamais elle se faisait un jour attaquer … Comment Alexander avait-il osé lui révéler sa vraie nature puis disparaitre ainsi, la laissant se débrouiller seule dans ce monde dont elle ignorait tout ? Oh elle savait qu’il referait surface un jour où l’autre, la gueule enfarinée … Et elle, elle lui sauterait dans les bras, lui filerait quelques baffes mais l’embrasserait tout de suite après … Cela résumait parfaitement leur relation. Un amour passionnel mais conflictuel. Aussi, elle le savait protecteur et ne doutait pas qu’il serait là le jour où elle serait réellement en danger. Du moins, elle l’espérait.
Batanya sembla mal comprendre les mots de la jeune libraire. Les sourcils froncés, Billie la regarda avec incompréhension lorsqu’elle évoqua l’idée qu’elle puisse refuser de lui indiquer le chemin retour …

- Non, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. Rectifia-t-elle, gênée. Je vous indiquerai volontiers comment revenir sur vos pas, mais j’ignore où vous voulez aller ! Elle ria doucement. Vous voyez, à être si mystérieuse, vous omettez même de dire le plus important !

Elle venait d’un endroit dont le nom serait inconnu à Billie, et dont la localisation était inexplicable … Ceci était bien étrange, et la libraire fut confortée dans son idée que sa cliente venait d’une autre planète.

Batanya semblait enfin disposée à en dire plus sur elle, pour le plus grand plaisir de Billie. Attentivement, elle écoutait chacun de ses mots, en tentant d’en déduire toujours plus grâce aux indices qu’elle distribuait au compte-goutte. Ne pas sentir le froid ? Voilà une chose dont les vampires étaient sujets, mais elle ne connaissait pas d’autres espèces ayant cette même capacité. C’est alors qu’elle apprit que la cliente était une garde du corps. Plutôt inhabituel pour une femme, mais avec les créatures surnaturelles, Billie ne s’étonnait plus de rien ! Pour autant, ces informations ne lui permirent pas vraiment de ce faire une idée précise de la nature de son interlocutrice. Comme depuis que Batanya avait fait son entrée dans la librairie, la belle brune restait dans le flou total …

- Garde du corps ? C’est votre nature, ou votre métier ? Se risqua-t-elle à demander.

Question plutôt pertinente, il fallait l’avouer …

- Pour empreinte la nationale, il vous suffit de sortir du centre-ville et vous verrez, arrivée à un rond point, tout sera indiqué sur les panneaux ! Lui expliqua-t-elle gentiment.

Puis, sans que Billie s’y attende, Batanya parla à nouveau des démons qu’elle connaissait. Elle lui conseilla de sortir, tout simplement … A vrai dire, ce n’était pas chose pour la grande timide qu’était Birdie-Jane. Certes elle avait quand même fait beaucoup de progrès depuis son enfance, mais aller spontanément vers les autres restait quelque chose de difficile pour elle. Difficile, mais pas impossible, leur conversation en était la preuve.

- Oui, vous avez raison. Lui répondit-elle, songeuse. Et des gens de votre espèce, en avez-vous rencontré beaucoup ?






CODE BY AMIANTE

_________________
made by Redsky
Call me Billie ...

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Batanya

♣ Avatar : Kate Beckinsale
♣ Emploi : Garde du corps
♣ Humeur : Attentive
♣ Messages : 483
♣ Date d'arrivée : 08/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie) Jeu 22 Nov - 20:16



Books and creatures


Les maladresses de langages pouvaient arriver rapidement dans une discussion et la leur en avaient déjà subi quelqu'une comme sa manière peu diplomate de là tout de suite et comme sans doute la façon qu’elle avait eu de préciser que sans nouvel efforts de la part de la Brune, elle ne ferait plus rien pour l’aider. En somme elle la condamnait d’une certaine manière à errer comme une âme perdue dans les alentours de Bon Temps jusqu’à ce que son esprit daigne lui remontrer le chemin ou que la chance veuille bien l’accompagner un petit peu. A vrai dire, elle imaginait assez mal la bibliothécaire comme ça, elle qui semblait plutôt douce. Certes, elle savait ce qu’elle voulait mais elle n’était pas aussi méchante de base, du moins elle pouvait se tromper. Après tout, elles ne se connaissaient que depuis quelques minutes à peine et encore connaitre était un bien grand mot, alors tout pouvait arriver et elle pouvait se tromper lourdement sur son compte comme elle sembla directement le sous-entendre dans sa réplique bien qu’elle l’accompagna de quelques informations personnelles notamment sur son lieu de vie. Elle ne préciserait sans doute pas beaucoup plus, déjà que la Louisiane était un repère privilégié des créatures surnaturelles si elle précisait qu’elle habitait chez la reine des vampires de cet état, il ne faudrait pas avoir fait de longues études pour comprendre. Mieux valait éviter de donner des arguments aussi pesants. Au vu de la réaction corporelle de Billie, Batanya n’eut aucun mal à se confirmer l’idée première qu’elle s’était faite de la jeune femme. Elle ne semblait pas comprendre et reprit sur son erreur.

Ah la petite boutade qu’elle lui envoya, la brune finit par esquisser un léger sourire amusé. Sur ce point, elle n’avait pas tort, elle ne lui avait pas dit ou elle voulait aller, il était donc légitimement compliqué pour elle de lui donner un chemin à suivre. En même temps si elle lui prononcerait le Fangtasia, la jeune femme qui lui faisait face ne serait pas dupe et ferait très vite le lien avec les vampires surtout au vu des informations précédentes. Elle, en soi elle s’en moquait que tout le monde le sache mais son employeuse ne voulait peut-être pas ébruiter cette initiative, elle n’allait donc pas prendre les devants sans le lui avoir demandé. Pourtant, elle ne mit que quelques secondes de plus à lui avouer son véritable métier tout en y mettant de la forme et des nuances pour bien mesurer son effet. Elle avait récupèré son paquet contenant son livre avant de poser son regard noir vers ceux de Billie alors que sa voix s’élevait à nouveau brisant le silence. Elle resta un instant silencieuse, parfaitement immobile comme figée telle une statue. Décidément, elle avait le chic pour trouver les questions intéressantes à poser. Elle reprit toujours aussi bas mais assez pour qu’elle le perçoive.


-Ohh je vois que vous commencer à trouver les questions qui méritent d’être posée… Êtes-vous sur d’être aussi novice que vous ne le laissiez entendre Billie ? Et bien pour vous répondre je dirais que c’est les deux…

Il serait inutile pour la Britlingen de mentir, elle ne le faisait que quand elle en avait un avantage en d'autres temps, elle ne voyait pas pourquoi jouer avec les gens. Elle appréciait la jeune femme finalement, son petit caractère était agréable mais elle ne la prenait pas pour une menace et encore moins pour une personne à manipuler comme bien de vampire ou c’était un jeu ouvert entre eux. En plus, elle avait déjà la sale habitude de répondre franchement quand on lui posait une question sauf si un des partisans de la reine où Sophie-Anne elle-même lui disait de se stopper là. Ici personne ne pouvait le faire, elle reprit en croisant les bras sur sa poitrine se mettant dans une position plus nonchalante.

-Peut-on savoir quelle conclusion vous en tirez ?

Après tout si elle avait déjà dans l’esprit de poser des questions précises, peut-être qu’elle commençait doucement à cerner ce qu’il en était. Autant le savoir, une fois ce mystère-là résolu peut-être pourra-t-elle aussi, assouvir sa curiosité naissante à son encontre sans risquer d’avoir un silence comme réponse. Son regard se fit un instant plus intéressé et son attention fut immédiatement attirée quand elle parla de la manière pour partir d’ici.

-Je vais essayer de trouver ça mais ne vous étonnez pas si vous me voyez revenir mon sens de l’orientation est assez désastreux.

Surtout quand on ne connaît rien du tout du monde qui vous entourait, si elle s’en sortait en nouvelle Orléans pour la raison d’y passer son temps, elle ne connaissait pas les autres petits villages qui se trouvaient dans les environs. Et conduire ces voitures lui donnait finalement des poussées de colère ou de frustration car elle ne cessait de se dire qu’elle irait plus vite à pied qu’avec ces saletés d’inventions mais bon, il fallait faire cela pour être plus crédible, oui disons surtout qu’elle aimait pouvoir se balader dans une voiture aux vitres teintée nuance. Passons pour une raison inconnue, elle décida de relancer le sujet délicat ou du moins celui qui les avait attiré toutes les deux : Les démons.

-Tout dépend de l’endroit, mais ici non je n’en ai pas croisé même si je ne suis pas sur d’apprécier cela... Et vous comment avez-vous trouvez le vôtre ?

Oh oui, si elle croisait une autre personne de son espèce en quelque sorte, elle ne serait pas comment elle devrait réagir. Dans un sens, elle serait vraiment contente d’en trouver un autre de pouvoir parler, de prendre des nouvelles de sa planète, des gens qu’elle connaissait et avec qui elle avait une relative affinité et en même temps s'il ou elle était au service de quelqu’un d’autre, ils seraient peut-être amenée à se combattre et là elle en était moins enthousiaste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Books and creatures (Baty & Billie)

Revenir en haut Aller en bas
 

Books and creatures (Baty & Billie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Black Books (série anglaise)
» Creatures Of The Night 12” custom figures part 1
» Les comic books s'affichent à Saint-Bauzire.
» [Séries] black books
» Persephone Books

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rewrite true blood ϟ  :: Le terrain de jeu :: Bon Temps :: Billie's Library-